[Chronique para-SFFF] Lovecraft en 25 œuvres essentielles, de Bertrand Bonnet

J’ai beaucoup apprécié les analyses et commentaires de l’auteur concernant les différentes nouvelles. Elles sont juste assez pointues pour le public visé, sans toutefois entrer dans de grandes considérations absconses.

Acherontia Nyx

À travers ce guide de lecture de l’auteur de Cthulhu et consorts, Bertrand Bonnet, grand connaisseur de Lovecraft, vous fait découvrir 25 portes d’entrées dans son œuvre immense, 25 possibilités de vous frotter à ses univers…

Édition ActuSF, collection Numérique

Parution le 20 mars 2020

Illustrateur de couverture : Zariel

Le texte a ses défauts, c’est certain. Mais, si l’on a parfois un peu dénaturé son influence sur la suite des événements, ou un peu trop extrapolé, disons, il constitue très certainement un moment important de la vie et de l’œuvre de Lovecraft. Il ne pouvait donc qu’ouvrir cette sélection, aussi subjective soit-elle à maints égards.

Bertrand Bonnet, in Lovecraft en 25 œuvres essentielles
Lire la suite

[Chronique para-SFFF] Le guide Lovecraft, de Christophe Thill

Et donc, à présent, à tout qui me demandera par quel texte commencer pour découvrir Lovecraft, je lui présenterai ce présent guide.

Acherontia Nyx

On le connaît surtout comme le créateur d’un « Mythe de Cthulhu » devenu aussi, si ce n’est plus, célèbre que lui. Lui, c’est bien sûr Howard Phillips Lovecraft, grand maître du fantastique moderne qui, en une poignée de nouvelles, poèmes et essais, a laissé derrière lui une matière ayant inspiré des générations d’auteurs. Longtemps entouré d’un aura de mystère, on a beaucoup affabulé sur son sujet, avant qu’un travail méticuleux de réhabilitation ne soit engagé ces dernières années.
Alors, qui était vraiment Lovecraft ? Quel héritage laisse-t-il derrière lui ? Quels sont ses textes incontournables ? Comment son œuvre s’est-elle ensuite retrouvée à influencer aussi bien le cinéma, le jeu de rôle que la musique ?

À travers ce guide, Christophe Thill, spécialiste français de l’auteur et coordinateur de la traduction de la titanesque biographie Je suis Providence par S. T. Joshi, répond à toutes les questions que vous vous êtes toujours posées sur Lovecraft.

Éditions ActuSF

Année 2018, collection Les 3 souhaits / réimpression 2020, collection Hélios

216 pages (2018) / 233 pages (2020)

Comme les autres guides de cette collection, ce petit livre n’a pas l’ambition d’être un ouvrage d’érudition approfondi et complet (ne serait-ce que par sa taille). Son but premier est de donner une vue d’ensemble de l’œuvre d’un auteur, plus particulièrement destinée aux personnes qui le connaissent peu voire pas du tout et souhaitent le découvrir, s’en faire une idée, et y trouver quelques suggestions de lecture.

Christophe Thill, in Le guide Lovecraft
Lire la suite

[Chronique thriller/fantastique] Écarlate, de Philippe Auribeau

L’auteur n’épargnera personne, ni ses personnages, ni le lecteur, qu’il va prendre un malin plaisir à rudoyer par une trame très bien ficelée et haletante de bout en bout.

Acherontia Nyx

Providence, 1931. Une troupe de théâtre est sauvagement assassinée alors qu’elle travaillait à l’adaptation du roman La Lettre écarlate. Si la piste d’un ancien anarchiste italien semble évidente pour la police locale, l’équipe fédérale de Thomas Jefferson flaire des raisons bien plus obscures. Une ombre plane sur ce meurtre… et sur ceux qui mènent l’enquête.

Éditions ActuSF, collection Les 3 souhaits

Année 2020

496 pages

Caleb Beauford gara la Cadillac le long du trottoir. C’était une conduite bleu pâle, aux chromes rutilants et aux sièges de cuir blanc ivoire. Des passants suspendirent leur pas pour s’émerveiller devant les courbes de la luxueuse automobile, avant que leurs visages ne se ferment en découvrant que son chauffeur était noir. Nombre d’entre eux passèrent alors leur chemin.

Philippe Auribeau, in Écarlate
Lire la suite

[Mois Lovecraft 2020] Dagon

Je pense que c’est à cet instant précis que je suis devenu fou.

H. P. Lovecraft, Dagon

Mars, c’est généralement le « mois Lovecraft » chez les Indés de l’imaginaire ! Et, bien sûr, ça l’est aussi chez Acherontia Nyx ! En ce joli (?) mois de Mars, je vais envahir vos mirettes avec autre chose que le coronavirus (encore que je doute que ce soit plus réjouissant…). Je vais vous présenter quatre nouvelles du célèbre Lovecraft, une par semaine, en commençant avec un récit de jeunesse, ou presque…

En parallèle, je vous propose une illustration par nouvelle sur mon site web.

Introduction…

Dagon (titre original : Dagon) est une courte nouvelle, d’abord rédigée en juillet 1917 (et donc considérée comme faisant partie des derniers récits de jeunesse de Lovecraft), puis publiée en novembre 1919 dans le onzième numéro du magazine The Vagrant, avant d’être réimprimée dans le pulp Weird Tales en octobre 1923 puis en janvier 1936. Lovecraft a vingt-sept ans lorsqu’il invente cette histoire. Avec La tombe, elle est considérée comme ses premières oeuvres « d’adulte ».

Lire la suite

[Rendez-vous littéraires] C’est lundi #86

Hello mes p’tits poulpes !

Étant partie en weekend en amoureux cette semaine, j’ai eu l’occasion de bouquiner à l’ombre d’un chêne dans le parc du château où nous louions une chambre, ou au coin du feu de bois allumé dans la salle de réception. Un vrai régal ! J’ai donc pu terminer ma dernière lecture en toute quiétude, bien calée contre l’épaule de l’Amoureux, qui bouquinait aussi de son côté.

Après, je suis très en retard dans mes chroniques, et je m’en excuse platement auprès de celles et ceux qui les attendent. En ce moment, je prépare mes marchés artisanaux à venir, et je suis complètement débordée. Heureusement, les vacances de Pâques arrivent (la semaine prochaine seulement ^^’) et je vais pouvoir rattraper un peu le retard accumulé.

Voilà voilà, je vous souhaite une excellente semaine littéraire !

Lire la suite

[Rendez-vous littéraires] C’est lundi #85

Hello les poulpes !

Ce fut une semaine plus en demi-teinte pour moi, niveau lecture. Comme toujours, j’ai cent fois trop d’activités, et quand je trouve un moment de temps pour lire, je pique très vite du nez sur mes pages. Ce que c’est frustrant ! D’autant plus que j’apprécie ma lecture !

Enfin, cette semaine, j’ai repris le chemin de ma liseuse, notamment avec ma bonne vieille habitude de lire en travaillant. Si, si, c’est possible ! Ne pensez surtout pas que je suis une tire-au-flan et que cela diminue mon rythme de travail, que du contraire ! En fait, je travaille à mi-temps dans un service de numérisation patrimoniale, c’est-à-dire que je numérise des ouvrages anciens, des manuscrits, des incunables. Le travail est passionnant dans un sens, mais là où cela peut devenir lassant, c’est le temps de scan entre chaque page. Il faut que le scanner passe sur l’ouvrage, puis enregistre les données, les retranscrive à l’écran… Entre chaque page tournée, il y a environ 5-10 secondes de battement, en fonction du scanner utilisé. Ce n’est pas énorme, mais ça me laisse le temps de lire une phrase ou deux entre les coups. Ainsi, je double les avantages : je ne me lasse pas de mon travail de numérisation, que du contraire ! Il y a un véritable regain d’intérêt pour le job. Je trouve même que ma productivité a augmenté depuis que j’ai trouvé ce système. Et j’avance parallèlement dans mes lectures, certes beaucoup plus lentement que si je lisais tranquillement dans mon fauteuil, mais je considère que tout temps de lecture est bon à prendre !

Résultat des courses, j’ai presque terminé une lecture, que je vais compter comme terminée car il ne me reste vraiment pas grand chose à lire, et j’en ai commencé deux autres que je vais vous présenter ici…

Lire la suite

[Rendez-vous littéraires] C’est lundi #84

Hello les poulpes !

Je ne vais pas dire que je suis en panne de lecture ces temps-ci, car ce ne serait pas tout à fait juste. Ce serait même inquiétant, étant donné le nombre affolant de services presses que j’ai demandé pour ces deux mois-ci. En fait, ma vieille tendance à piquer du nez sur mes bouquins toutes les deux pages est de retour. Pas bon pour le rythme de lecture, ça… Je pense juste que j’ai besoin de vacances ! 😉
Ceci étant, cette semaine, j’ai passé deux nuits blanches qui m’ont permis de terminer une lecture et d’en commencer une autre. Je ne vais pas me réjouir de ne pas dormir, entendons-nous bien, mais si je peux en tirer un peu de bon, alors c’est déjà ça…

Lire la suite