[Chronique steampunk] The pink tea time club, de Cécile Guillot

Trop de choses, dans ce roman, restent en surface. Il n’y a pas grand chose qui permette au lecteur d’aller gratter sous la couche superficielle pour avoir accès aux parties immergées de l’iceberg. D’où la sensation d’être tombé sur un glaçon déjà passablement fondu, ou qui n’a pas encore eu le temps de se former. 

Acherontia

Synopsis

PinkTeaTimeClub_GuillotLottie est une jeune Londonienne bien sous tous rapports, même si elle préfère s’informer des dernières modes plutôt que d’apprendre les convenances d’une future femme à marier.
Cependant, lorsque des engeances monstrueuses sorties tout droit d’une dimension parallèle s’attaquent à elle au cours d’une promenade, la lady saute sur l’occasion de chambouler son quotidien.
Mise au parfum par Mr Rabbit, un jeune horloger garant de la fermeture de ces portails, Lottie décide de partir à l’aventure. Dans son empressement passionné, elle embrigade sa sœur et sa meilleure amie avec lesquelles elle forme désormais le Pink Tea Time Club. Un groupe de lecture, en apparences, où l’on parle monstres, créatures fantastiques, royaumes féériques et autres mondes. Pour la soif de découverte, pour sauver Londres mais surtout, pour passer le temps. 
En toute bienséance, cela va de soi…

Lire la suite

Throwback Thursday #14

Throwback Thursday #14

Le Throwback Thursday a été initié par BettieRose books sur son blog. Chaque jeudi, un nouveau thème est proposé. À moi de trouver un livre qui colle à ce thème et de vous en parler un peu.

Et cette semaine, le thème est…

Comme un air d’automne

Throwback Thursday #14
Throwback Thursday #14

Le carnaval aux corbeaux, d’Anthelme Hauchecorne

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal.
Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu.
Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre.
Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père.
À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?

Throwback Thursday #14

Rien qu’à voir la couverture, vous avez déjà compris le pourquoi de mon choix, n’est-ce pas? Et s’il fallait vous convaincre davantage, lisez le résumé ^^

Certes, ce roman ne traite pas que de l’automne. D’ailleurs, ce n’est pas vraiment l’automne dans sa globalité, mais plutôt la période de la Toussaint qui intéresse  particulièrement l’auteur. Et cela tombe bien, car la Toussaint, nous y sommes presque!

Je préfère vous prévenir tout de suite, si vous cherchez une agréable lecture d’automne, toute en charme et en romantisme, une lecture qui vous aidera à apprécier le soleil déclinant, les brumes matinales et les feuilles qui tombent… Surtout, passez votre chemin!! Ici, vous ne trouverez que citrouilles grimaçantes, corbeaux endiablés, fantômes évanescents et putrescence avancée.

Throwback Thursday #14

Mon « en bref » de l’époque…

Je suis désolée, chers lecteurs, si cette chronique fut longue. Une des plus longue écrite à ce jour, si je ne m’abuse (ou Mabuse, hu hu ^^). Désolée, aussi, de sombrer ici dans un pur style dithyrambique peut-être un peu trop poussé. Mais face à un tel roman, comment pouvais-je faire autrement?

Si j’avance en terrain connu dans cet univers sombre et atypique, il est un point qui à chaque fois me conquit. Le style d’écriture, bien entendu… Chaque mot, chaque phrase est un ravissement pour qui aime la belle littérature et le français manipulé avec brio. Selon l’auteur, « ce livre n’est qu’un entresort, qu’en magicien maladroit il aurait escamoté à la musique, nourriture de l’âme ». Eh bien, pour une fois, je ne suis pas d’accord…

Ce livre est un ovni littéraire écrit par un fou extraterrestre qui aurait colonisé les profondeurs de la Terre, y observant nos travers et les transcrivant à sa manière, dans des récits teintés par les contes et les légendes que nous oublions peu à peu.

Mais là, je commence à me dire que, décidément, l’écriture tardive ne me vaut rien et fait dérailler mon pauvre cerveau déjà fragile. Vous voulez un authentique résumé, en vérité? Lisez ce roman, vous ne serez pas déçu. Donnez-moi des nouvelles de votre lecture, je serais ravie de partager l’expérience avec vous ^^

Acherontia

Throwback Thursday #14