Cygne noir. Tome 2, Reine des ronces, de Richelle Mead

Cygne noir. Tome 2, Reine des ronces, de Richelle Mead

En résumé…

Eugénie est devenue reine des Terre-de-Daléa. Mais ça n'a rien d'une vie de château. Son royaume est en ruine, tout comme sa vie sentimentale… Et il y a toujours cette prophétie qui annonce que son premier né détruira l'humanité. Pour l'heure Eugénie s'inquiète. Des jeunes filles sont enlevées en Outremonde et tous s'en contrefichent y compris les hommes de sa vie. Qu'est-ce que ça cache ?

Ce qui m'a attirée vers cette lecture…

Les mêmes raisons que pour le Tome 1, plus le fait que ce dernier m'a plu et que j'avais envie de connaître la suite…

La première phrase…

"Les gamins capables de se servir d'une lame ou d'un flingue courent les rues ; c'est triste, mais c'est comme ça."

Cygne noir. Tome 2, Reine des ronces, de Richelle Mead

Un Tome 2 riche en rebondissements…

On peut dire que j'ai aimé ce tome 2 autant que le tome 1, ce qui est un bon premier point!

On y retrouve une Eugénie au sommet de sa forme, ou presque… En tout cas, toujours pleine de vie et dotée d'une langue bien pendue! Sa vie sentimentale connaît des hauts et des bas, ça, on commence à y être habitués, sa double vie n'est pas évidente à assumer, ça aussi on connaît. On devient même carrément blasés à cause des nombreuses scènes de fesses… Mais bon, oui, ça fait partie du charme de l'histoire 🙂

Le petit plus de ce second tome, par rapport au premier, c'est l'intrigue bien ficelée et palpitante que Richelle Mead nous propose. La grande différence? Eugenie n'officie plus de son univers pour aider ses semblables humains, mais va mener son combat à partir de l'Outremonde, pour aider ses sujets Etincelants. C'est ce qui rend cette histoire si intéressante, parce que pour parvenir à ses fins, elle va devoir aller à l'encontre de son instinct premier qui est de protéger et de servir les humains. Ce n'est pas facile pour elle, mais en justicière honnête, elle saura faire la part des choses entre ceux qui ont besoin de son aide, et ceux qu'il faut punir, doivent-ils être humains…

Sur un autre plan, le personnage d'Eugenie évolue sensiblement grâce au travail qu'elle effectue sur ses pouvoirs outremondiens. Est-ce pour un bien ou est-ce pour mieux suivre les traces de son père le Seigneur de l'orage? Seul les tomes suivants nous le diront… Ce qui est ici important, c'est que l'apprentissage de ces pouvoirs rend son personnage encore plus déchiré entre deux facettes de sa personnalité, l'Eugénie qui voudrait rester humaine et continuer son job de chaman, et l'Eugénie qui ne peut s'empêcher d'utiliser sa magie parce qu'elle sent que ça lui fait du bien. On se demande jusqu'à la fin qu'elle part d'elle-même l'emportera.

Eugénie en mouvement…

Sur un autre plan, le personnage d'Eugenie évolue sensiblement grâce au travail qu'elle effectue sur ses pouvoirs outremondiens. Est-ce pour un bien ou est-ce pour mieux suivre les traces de son père le Seigneur de l'orage? Seul les tomes suivants nous le diront… Ce qui est ici important, c'est que l'apprentissage de ces pouvoirs rend son personnage encore plus déchiré entre deux facettes de sa personnalité, l'Eugénie qui voudrait rester humaine et continuer son job de chaman, et l'Eugénie qui ne peut s'empêcher d'utiliser sa magie parce qu'elle sent que ça lui fait du bien. On se demande jusqu'à la fin qu'elle part d'elle-même l'emportera.

Par ailleurs, Eugenie va connaître des évènements traumatisants (je ne dirai pas lesquels, je spoile déjà beaucoup trop…) qui vont faire évoluer sa psychologie de manière significative.

Une fin époustouflante…

La cerise sur la gâteau, j'ai tellement accroché aux cent dernières pages, j'avais tellement envie de connaître le fin mot de l'histoire, que j'ai tout dévoré en un rien de temps! Pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, si vous accrochez "bof" avec le gros du récit, attendez la fin, ça en vaut vraiment le coup… Mais je ne dirai rien! Non non, pas un mot…

En résumé…

Les petits plus…

  • Une histoire palpitante et bien ficelée.
  • L'évolution du personnage d'Eugenie.
  • La fin à couper le souffle.

Les petits moins…

  • Trop de scènes de fesses inutiles.
  • La redondance de certains thèmes, et encore, ça ne gène pas outre mesure.
  • La vie sentimentale chaotique d'Eugenie.
Ma note : 8,5/10

Lecture très divertissante :-)

Lecture très divertissante :-)

Lu dans le cadre du Challenge Mythologies du monde, catégorie Anges, démons, esprits et autres créatures de légende

Lu dans le cadre du Challenge Mythologies du monde, catégorie Anges, démons, esprits et autres créatures de légende

Sorcière ma soeur, de Graham Joyce

Sorcière ma soeur, de Graham Joyce

Résumé…

Alex et Maggie Sanders mènent une vie des plus ordinaires, jusqu'à ce qu'ils découvrent au fond d'une vieille cheminée inutilisée le journal de Bella. A première vue, celui-ci paraît bien innocent : une liste de breuvages et de simples pour soigner les petits maux de tous les jours.

Mais Maggie est très vite convaincue que derrière les mots se cache un sens destiné à elle seule. En essayant quelques recettes, elle pénètre dans un monde mystérieux auquel elle n'avait jamais cru, celui de la sorcellerie. Et quand la défunte Bella revient, en quête d'une paix qu'elle n'a pas trouvée dans la tombe, Maggie sent qu'elle risque de perdre la raison et de détruire toute sa famille.

Ce qui m'a attiré vers cette lecture…

Dans le cadre du challenge "Un mot, des titres", je devais lire un livre dont le titre contient le mot "soeur". En feuilletant le catalogue de ma bibliothèque, j'ai passé outre les ouvrages sur Soeur Thérèse, les récits de vie mélodramatiques et les lettres ouvertes à une soeur réelle ou rêvée, pour me diriger directement vers le rayon fantastique/horreur avec ce livre de Graham Joyce. De plus, j'ai récemment lu La fée des dents, écrit par lui aussi, et je voulais compléter mon avis sur son style d'écriture.

La première phrase…

…tirée du prologue.

Vite, vite! Ils vont bientôt arriver. Il faut que tu le caches!

Sorcière ma soeur, de Graham Joyce

Une vision intéressante de la sorcellerie

Au fil du récit, Maggie (l'héroïne) se passionne peu à peu à la sorcellerie, une façon pour elle d'avoir une activité valorisante qui lui est propre, et aussi parce qu'elle se sent mystérieusement poussée à tenter l'expérience. Il est assez marrant de constater que nous aussi, on se passionne pour tous ces noms étranges, ces herbes oubliées et ces décoctions alambiquées. On aurait presque l'envie d'ouvrir un vieux traité de botanique et de le potasser à la recherche des propriétés cachées des plantes.

Sorcière ma soeur, de Graham Joyce

Puis vient la suite…

Après le premier tiers du roman, l'histoire se fait plus angoissante, l'ambiance beaucoup plus lourde. Plus Maggie s'enfonce dans cette sorcellerie, plus elle y laisse la raison, ce qui entraînera de nombreux événements dramatiques. Autant j'ai apprécié la première partie de l'histoire, où la magie de Maggie (tient, Maggie, Magie, plutôt redondant, non?) reste blanche, pure, utilisée pour soigner les petits bobos de la famille, autant la suite ne m'a pas plu du tout.

La suite du récit se fait de plus en plus sombre, triste, l'avenir de Maggie et de sa famille semble si morne, sans compter certaines découvertes plutôt macabres dont je ne parlerai pas pour ne pas en dire trop… Cette magie blanche tellement fascinante qui se mue en un amas noir et nauséabond de vieilles croyances et de rites poisseux… Le récit m'a fortement angoissée, si bien qu'à ce jour je ne l'ai pas encore terminé (il me reste trente pages, oooooooooooooh la vilaine! ^^). Ce n'est pas que le livre soit mauvais, je crois que c'est juste moi qui n'était pas dans les bonnes dispositions pour le lire. Au moment où je l'ai choisi à la bibliothèque, ça me paraissait être une bonne décision, et au moment où j'ai entamé la lecture, je me suis rendu compte que c'était une erreur.

Sorcière ma soeur, de Graham Joyce

Du grand Graham Joyce…

Ayant lu du même auteur, "La fée des dents", je peux affirmer que ce roman-ci est vraiment meilleur. Différent, certes. "La fée des dents" traitait des changements liés à l'adolescence au travers d'une histoire fantastique et fantasmagorique, "Sorcière ma soeur" est une pure histoire de terreur fantastique sur fond de sorcellerie médiévale. Dans ce livre, c'est la façon dont l'histoire dégénère progressivement qui est intéressante. L'auteur donne au lecteur l'impression très réaliste d'une longue chute vertigineuse au travers d'un tunnel grouillant, noir et gluant. Une plume très efficace…

Pour refléter au mieux l'ambiance du récit, noir et "féerique" à la fois…

Petites informations…

Un nom revient souvent dans le livre, celui de la déesse Hécate. Mais qui est-elle réellement? Déesse ou démon? Voici quelques pistes d'information…

Lu dans le cadre du challenge "Un mot, des titres", session 18 (un titre avec le mot "soeur").

Lu dans le cadre du challenge "Un mot, des titres", session 18 (un titre avec le mot "soeur").

Lu également dans le cadre du challenge "Petit Bac 2013", pour la catégorie "Gros mot" (SORCIERE, ma soeur).

Lu également dans le cadre du challenge "Petit Bac 2013", pour la catégorie "Gros mot" (SORCIERE, ma soeur).

Lu également dans le cadre du challenge "Au-delà de la peur 2013".

Lu également dans le cadre du challenge "Au-delà de la peur 2013".

Lu également dans le cadre du challenge "Mythologies du monde", dans la catégorie "ANGES, DEMONS, ESPRITS et autres créatures de légendes".

Lu également dans le cadre du challenge "Mythologies du monde", dans la catégorie "ANGES, DEMONS, ESPRITS et autres créatures de légendes".