Throwback Thursday #10

Throwback Thursday #10

Le Throwback Thursday a été initié par BettieRose books sur son blog. Chaque jeudi, un nouveau thème est proposé. À moi de trouver un livre qui colle à ce thème et de vous en parler un peu.

Et cette semaine, le thème est…

Road trip et voyage

Throwback Thursday #10

Même si le choix s'est imposé de lui-même, je vais quand même vous présenter une petite sélection de romans qui entrent dans ce thème et que je vous conseille vivement…

Throwback Thursday #10
Throwback Thursday #10
Throwback Thursday #10
Throwback Thursday #10
Throwback Thursday #10
Throwback Thursday #10
Throwback Thursday #10

slideshow(document.querySelector(‘.ob-slideshow-643590265’))

Pays rouge, de Joe Abercrombie

Ce dont rêvent les ombres, de Hilda Alonso (plutôt un voyage initiatique)

Chalion, l'intégrale, de Lois McMaster Bujold (surtout en ce qui concerne les 2e et 3e parties)

Le protectorat de l'ombrelle. T3, de Gail Carriger (pour le voyage en Italie)

Le protectorat de l'ombrelle. T5, de Gail Carriger (pour le voyage en Égypte)

La horde du contrevent, d'Alain Damasio

Bilbo le Hobbit, de J. R. R. Tolkien

Voici le roman qui sera finalement choisi…

 

Throwback Thursday #10

Le seigneur des anneaux, de J. R. R. Tolkien

Un jeune Hobbit nommé Frodon Sacquet, hérite d'un anneau. Mais il se trouve que cet anneau est L'Anneau UNIQUE, un instrument de pouvoir absolu crée pour Sauron, le Seigneur des ténèbres, pour lui permettre de régner sur la Terre du Milieu et de réduire en esclavage ses peuples. Frodon a donc comme mission de détruire l'anneau en le jetant dans les laves de la Crevasse du Destin où l'Anneau à été forgé et ainsi le détruir pour toujours. Pour cela, Frodon sera aidé d'une Compagnie constituée d'Hobbits, d'Hommes, d'un Magicien, d'un Nain, et d'un Elfe, Un tel périple signifie s'aventurer très loin en Mordor, les terres du Seigneur des ténèbres, où est rassemblée son armée d'Orques maléfiques.

La Compagnie doit non seulement combattre les forces extérieures du mal mais aussi les dissensions internes et l'influence corruptrice qu'exerce l'Anneau lui-même sur Frodon…

Throwback Thursday #10

Un choix qui tombe à pique pour moi, aujourd'hui, puisque je sors à peine d'un séminaire d'une heure sur Gandalf, et de façon plus vaste, l'univers de Tolkien.

Pour celles et ceux qui me suivent régulièrement, je ne vous apprends certainement rien en vous disant que Le seigneur des anneaux est mon chouchou littéraire. Parce que c'est le premier roman pour adulte que j'ai lu, et qu'il m'avait fait forte impression. Enfin, c'est un euphémisme… Parce que, par conséquent, il me rappelle une foule de merveilleux souvenirs de jeunesse, de rêves, d'espoirs, d'idées folles, de joies… Parce que j'ai toujours aimé la philosophie qui s'en dégage, philosophie qui m'a permis de suivre un beau chemin de vie dans lequel je m'accomplis un peu plus chaque jour… Et aussi parce que ce roman m'a appris l'amour des voyages, des quêtes initiatiques, des dépassements de soi. Cela tombe bien, c'est justement le grand sujet du jour!

Lorsque j'étais petite fille, j'étais particulièrement aventureuse, appréciant de passer de nombreuses heures dans la nature, à découvrir le monde, à cartographier ma région, à découvrir de nouveaux sentiers et de nouveaux horizons. Je rêvais de pouvoir, à l'instar de Frodo et de ses compagnons, parcourir le vaste monde, de vivre mille aventures pour ensuite revenir chez moi, changée en mieux. Je rêvais de faire le tour du lac Baïkal à pied et à cheval, ou encore de parcourir la mythique route 66 en échasses. Tout était bon, du moment que je pouvais tailler la route en dépassant mes limites et en découvrant mes propres forces. À présent que je suis adulte (heureusement, pfiou!!), j'ai compris que tout être humain qui a la volonté d'avancer dans la vie entreprend sans le savoir une telle quête. Le voyage dont nous parle Tolkien peut être vu comme métaphorique ; on peut aussi bien le réaliser en parcourant le chemin sinueux et semé d'embûches de la vie, à la recherche du bonheur et de la connaissance de soi. 

The Road goes ever on and on
Down from the door where it began.
Now far ahead the Road has gone,
And I must follow, if I can,
Pursuing it with eager feet,
Until it joins some larger way
Where many paths and errands meet.
And whither then? I cannot say.

The lord of the rings, J. R. R. Tolkien

Throwback Thursday #10

Et vous, quel livre de voyage ou de quête vous parle?

Throwback Thursday #9

Throwback Thursday #9

Le Throwback Thursday a été initié par BettieRose books sur son blog. Chaque jeudi, un nouveau thème est proposé. À moi de trouver un livre qui colle à ce thème et de vous en parler un peu.

Et cette semaine, le thème est…

La plus belle couverture

Throwback Thursday #9

Pour cette session, j'ai longtemps hésité entre plusieurs couvertures, toutes plus belles les unes que les autres…

Throwback Thursday #9
Throwback Thursday #9
Throwback Thursday #9
Throwback Thursday #9
Throwback Thursday #9
Throwback Thursday #9
Throwback Thursday #9
Throwback Thursday #9

slideshow(document.querySelector(‘.ob-slideshow-554297929’))

Voici celle qui, finalement, sera l'heureuse élue…

Throwback Thursday #9

La grande bible des fées, d'Édouard Brasey

Créatures merveilleuses, d'apparence féminine, dotées de pouvoirs surnaturels, généralement bienveillantes, les fées ont le pouvoir d'exaucer les voeux des mortels et de les protéger.
Mais la mystérieuse histoire du peuple des fées ne s'arrête pas là. Ces êtres de lumière ont une génèse,, des rites précis, une religion (le nouveau testament des fées), des fêtes communautaires, une histoire du costume, des légendes en pagaille, une oeuvre littéraire et musicale importante (elles écrivent, entre autres, de la poésie)…

Throwback Thursday #9

Je viens juste de terminer cette lecture, et cela tombe bien, car sa superbe couverture convient parfaitement à cette édition du Throwback Thursday. Je ne l'ai pas encore chroniqué (je suis terriblement en retard sur mes chroniques, pour changer), mais je vais déjà vous donner un petit aperçu de mon ressenti…

Comme la plupart des beaux livres d'Edouard Brasey, il est bien sûr superbement illustré. C'est la première chose que l'on remarque lorsqu'on tourne les pages pour la première fois, et franchement, le résultat qu'on est en droit d'attendre lorsque l'on voit la couverture est loin d'être décevant. Plusieurs illustrateurs, dont Sandrine Gestin qui travaille régulièrement avec l'auteur, s'y donnent à coeur joie pour ravir visuellement le lecteur.

Mais La grande bible des fées ne ressemble pas tout à fait au travail habituel de Brasey. Il est moins "factuel" que son trio d'encyclopédies du merveilleux (enfin, si l'on peut parler de factuel lorsqu'on traite de sujets fantastiques). Cette Bible se veut autant littéraire et poétique qu'informative. C'est, je dirais, la partie qui m'a le moins plu. Non pas parce que c'était mal fait ou mal écrit, tout au contraire, mais tout simplement parce que je m'attendais à un ouvrage dans la veine des Encyclopédies. Dans le cadre de l'écriture de mon premier roman, j'ai besoin d'informations sur les fées et le "Petit Peuple", des légendes qui y sont associées, des particularités qu'on leur prête, etc. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai sorti ce livre de ma PAL ce mois-ci, et donc je me suis trouvée un peu désabusée. J'y trouvé certes quelques informations, mais surtout beaucoup de belles histoires et de "broderies" autour du thème des fées. De très jolies broderies, certes, mais qui n'ont pas été d'une grande aide.

Ceci étant, celle ou celui qui cherche un peu d'évasion et de beauté, allez-y les yeux fermés! L'objet-livre, en tout cas, vaut franchement le détour. Voyez par vous-mêmes…

Throwback Thursday #9
Throwback Thursday #9

Et vous, quelle couverture auriez-vu choisi ?

Un excellent jeudi à toutes et à tous!

Throwback Thursday #8

Throwback Thursday #8

Le Throwback Thursday a été initié par BettieRose books sur son blog. Chaque jeudi, un nouveau thème est proposé. À moi de trouver un livre qui colle à ce thème et de vous en parler un peu.

Et cette semaine, le thème est…

Un pavé de plus de 500 pages…

Throwback Thursday #8
Throwback Thursday #8

Les illusions de Sav-Loar, de Manon Fargetton

Plusieurs versions de la naissance de Sav-Loar circulent dans le royaume. Toutes racontent comme de jeunes magiciennes poursuivies par les capes d’or se réfugièrent dans la forêt des Songes et y érigèrent une ville secrète. Sans être entièrement fausses, ces légendes sont approximatives, car les fondatrices de cette ville n’avaient rien des adolescentes terrifiées et à peine pubères qu’elles décrivent. Elles étaient des femmes dans la fleur de leur féminité, à l’apogée de leur art, au zénith de leur colère. Elles étaient d’anciens membres du Clos traquées par leurs pairs, ayant assisté au massacre de deux centres d’entre elles par la peur de la différence et la soif de domination. Sav-Loar, le lever de lune, devint le pendant clandestin d’Astria l’éclatante. Ainsi débuta la nuit des magiciens.

 

Throwback Thursday #8

La première brique qui me vient à l'esprit, c'est la dernière que j'ai lue en 2016. J'aurais certes pu vous parler de la toute dernière en date, l'intégrale des trois tomes de Chalion, de Lois McMaster Bujold, que j'ai beaucoup apprécié. Tout comme j'aurais pu vous parler des nombreuses autres briques que j'ai lues dans ma petite vie. Alors, pourquoi celle-ci en particulier?

Peut-être, tout d'abord, parce qu'il ne s'agit pas d'une intégrale, mais d'un tome seul. Je ne sais pas pourquoi, mais aujourd'hui, j'avais envie de parler de brique en terme de volume unique, et non en terme de compilation. Une brique est une brique, pourtant, peu importe le nombre de tomes qu'elle contient. Mais je trouve que, dans le cas des Illusions de Sav-Loar, il est bon de noter que l'auteure est parvenue à écrire un véritable pavé (665 pages tout de même, en grand format… imaginez ce que cela donnera en format poche!) sans une seule fois lasser le lecteur avec d'inutiles longueurs. Le récit est rythmé, souvent ponctué de nouveaux rebondissements, de nouvelles intrigues. Et lorsque l'action n'est pas au rendez-vous, l'auteure en profite pour approfondir les personnages, leur psychologie, leur "background" historique, leur évolution, leurs questions et leurs peurs par rapport aux situations décrites. Tout cela sans jamais laisser le lecteur s'ennuyer… il faut dire que c'est un sacré tour de force! Alors, chapeau bas à Manon Fargetton!

Mais peut-être ai-je aussi choisi ce roman parce que je l'ai lu dans un moment très particulier pour moi : ces quatre longs mois durant lesquels j'étais coincée chez moi à cause d'une fracture au pied. Une véritable parenthèse de douceur/douleur… Douceur parce qu'il est bon d'être chez soi, en repos forcé, à s'occuper enfin de ses projets personnels (mon premier roman, en l'occurrence), à profiter de la vie aux côtés de ses chats, une bonne tasse de thé fumant à la main… Et puis douleur aussi parce que, vous vous en doutez, une fracture n'est pas franchement synonyme de sinécure! Entre l'inconfort du plâtre, le fait d'être immobilisé, et les douleurs diverses, on peut aussi intercaler le fait de ne pas savoir monter les escaliers, et donc de devoir dormir dans le salon et de devoir se laver dans la cuisine, de ne plus savoir se débrouiller seul pour des choses triviales, de rater des événements parce qu'on ne sait pas se déplacer, de galérer sur les trottoirs parce que rien n'est mis en place pour les personnes à mobilité réduite, etc. Bref, ce fut une parenthèse de vie intense et très particulière, qui m'a permis de beaucoup réfléchir, de m'introspecter, et finalement de redémarrer la vie d'un bon pied. Et donc, je garde des lectures lues durant ces derniers mois des souvenirs très particuliers, parce qu'ils ont constitué pour moi une sorte de fenêtre sur le monde, une façon de voyager, de me déplacer juste par la force de l'esprit. Ils m'ont apporté bien plus de réconfort et de bonheur que ne l'ont fait les antidouleurs. En cela, je suis redevable à leurs auteurs.

Voici la chronique que j'ai fait de ce roman… Si vous le lisez, et je vous le conseille chaudement, j'espère qu'il vous procurera autant de plaisir et d'évasion qu'il ne l'a fait pour moi!

Throwback Thursday #8

Et vous, quel pavé auriez-vous choisi de jeter à la marre présenter ?

Un excellent jeudi à toutes et à tous!

Throwback Thursday #7

Throwback Thursday #7

Le Throwback Thursday a été initié par BettieRose books sur son blog. Chaque jeudi, un nouveau thème est proposé. À moi de trouver un livre qui colle à ce thème et de vous en parler un peu.

Et cette semaine, le thème est…

Relecture

… ou si je devais relire un livre!

Throwback Thursday #7
Throwback Thursday #7

La trilogie des magiciens, de Katherine Kurtz

Tout commence lors d'une partie de chasse, quand Brion Haldane, le roi de Gwynedd, meurt d'une crise cardiaque, provoquée par une puissante magicienne derynie. Kelson, encore adolescent, succède à son père. Alaric Morgan, l'un des rares Derynis de Gwynedd qui ose afficher ses origines et ses pouvoirs, sait comment transmettre à Kelson les pouvoirs magiques inhérents à la charge royale dans la dynastie des Haldanes. Kelson en aura grand besoin: révoltes localisées, complots de certains nobles, emprise croissante de la hiérarchie religieuse… Mais au Conseil de Régence, Jehana, la veuve de Brion veut faire condamner Morgan comme traître et hérétique, afin que son fils ne perde pas son âme en étant corrompu par la magie derynie… Situé dans un Moyen Age alternatif, le monde est l'enjeu d'une lutte entre les humains et les Derynis race d'apparence humaine aux pouvoirs psi innés.

Throwback Thursday #7

J'ai lu cette trilogie très peu de temps après sa sortie en 2005. Attendez… Quoi!? C'était il y a douze ans?!? Déjà! Mon dieu que le temps passe vite…

Donc, oui, j'étais ado en ce temps-là, je devais avoir quelque chose comme 18 ans (et là, il faut m'imaginer vous le dire du fin fond de mon fauteuil roulant, les genoux couverts d'un hideux plaid à carreaux et une vieille canne en bois dans une main aussi tremblotante qu'un Christmas pudding…)

Bref, vous vous imaginez bien que j'ai assez peu de souvenirs de l'intrigue de ces romans. La seule chose dont je me souvienne vraiment, c'est que ça parlait de magiciens, d'intrigues politiques (assez fréquent, en fantasy), que j'avais adoré le personnage d'Alaric Morgan et que l'histoire m'avait énormément emballée.

Et ça tombe bien, ce Throwback Thursday, puisque cette année, j'ai justement décidé de me lancer dans cette relecture. Un peu par hasard, d'ailleurs, mais ne dit-on pas que le hasard fait bien les choses? Fin de l'année dernière, j'ai établi une sélection de romans pour le challenge ABC de l'imaginaire 2017, sur Livraddict, et j'ai eu envie de prendre un roman de Katherine Kurtz pour la lettre K. À la base, je voulais mettre dans ma liste un roman que je n'avais encore jamais lu d'elle, mais "pas de chance", c'est le premier tome de la Trilogie des magiciens que j'ai sélectionné. Au début, j'avais dans l'idée de changer, et puis finalement, je me suis dit qu'une petite relecture, suivie d'une chronique sur le blog, ne seraient pas de trop.

Vous en saurez donc plus concernant cette trilogie dans le courant de l'année ^^

Throwback Thursday #7

Et vous, quel livre auriez-vous envie de relire?

Un excellent jeudi à toutes et à tous!

Throwback Thursday #6

Throwback Thursday #6

Le Throwback Thursday a été initié par BettieRose books sur son blog. Chaque jeudi, un nouveau thème est proposé. À moi de trouver un livre qui colle à ce thème et de vous en parler un peu.

Et cette semaine, le thème est…

Livre invisible (un livre dont personne ne parle ou peu)…

Throwback Thursday #6
Throwback Thursday #6

Coupés du monde, de Céline Etcheberry

Throwback Thursday #6

Aujourd'hui, je voudrais profiter de ce nouveau Throwback Thursday pour vous partager une lecture qui m'a beaucoup plu l'année dernière et dont je n'ai pas souvent entendu parler, à mon plus grand désarroi…

Il s'agit du premier tome d'une série appelée Le prix des âmes, écrite par Céline Etcheberry, dont la talentueuse plume n'a pas manqué de me séduire. Je l'ai découvert grâce à mon partenariat avec les éditions Bragelonne et Milady. S'il est peu connu, je pense que c'est surtout parce qu'il est publié dans la collection Snark, en numérique donc. Je ne pense pas qu'il existe de version papier de ce roman, ce qui, peut-être, peut expliquer le manque de visibilité. Mais c'est vraiment dommage, car j'avais passé un excellent moment de lecture en compagnie des personnages et des fantômes!

Oui, parce que Coupés du monde, c'est avant tout une ghost story absolument magnifique, typique et atypique à la fois. Typique dans le sens où les spectres sont tels qu'on les connaît, et que leur histoire est aussi tragique que l'on peut s'y attendre. On retrouve dans le roman tous les ingrédients qui font qu'une histoire de fantômes est ce qu'elle est. Mais attention, on parle ici d'une bonne histoire de fantômes, hein! L'auteur ne verse heureusement pas dans une intrigue trop stéréotypée. D'ailleurs, et c'est là que le roman se fait atypique, Céline Etcheberry possède une imagination débordante et une esthétique bien à elle. Cette ghost story est vécue au travers des yeux de Petrichor, bientôt rejoint par Calame. Tous deux sont des chasseurs de fantômes d'un genre résolument moderne. Le premier fait partie d'un groupe qui cherche à aider les âmes errantes en "refermant leur sillon", donc en les faisant passer de l'autre côté, appelons cela ainsi. Le second cherche plutôt à capturer les mânes des défunts, ce qui, bien sûr, n'est pas au goût de notre ami le Sillonneur.

Coupés du monde, c'est aussi une grande poésie, un roman où la modernité côtoie le suranné, où l'odeur des fleurs fanées et du sang séché se mêle aux effluves de la vie moderne. C'est aussi des scènes dures, versant parfois dans le gore, qui font se dresser les poils des bras et de la nuque. C'est aussi l'histoire tragique d'une famille poussée aux pires extrémités, l'histoire de la survie sur une île coupée du monde pendant trop longtemps…

Bref, je ne peux que vous le conseiller!! Voici ce que j'en disais à l'époque…

Je suis sortie de cette lecture le souffle court et les cheveux ébouriffés. Et non, je ne pense pas que cela venait de la bière qui avait accompagné ma lecture des derniers chapitres. Et vous savez quoi? Quelques jours plus tard, j'y repensais encore, à ces fantômes. Bien au chaud sous mon édredon, je me suis surprise à imaginer des mains décrépies venues attraper mes pieds qui dépassent des draps, ou encore à voir des visages dans la buée de mes fenêtres le matin. Même la rosée sur le gazon du jardin me filait la chair de poule.

Je ne peux que vous donner un conseil : si vous êtes amateur des bonnes histoires de fantômes, jetez-vous sur ce roman sans hésitation.

Acherontia

Le reste de la chronique est consultable via le lien suivant…

Et le lien vers le site de l'éditeur…

Et vous, quel livre auriez-vous envie de faire connaître au monde entier?

Un excellent jeudi à toutes et à tous!

Throwback Thursday #5

Throwback Thursday #5

Le Throwback Thursday a été initié par BettieRose books sur son blog. Chaque jeudi, un nouveau thème est proposé. À moi de trouver un livre qui colle à ce thème et de vous en parler un peu.

Et cette semaine, le thème est…

Années 80 ou années 90 (date d’écriture ou date de l’action)

Throwback Thursday #5
Throwback Thursday #5

La série des Chair de poule…

 

Throwback Thursday #5

Typique de la littérature jeunesse des années 90, les Chair de poule sont une série incontournable pour les amateurs de gentils frissons. Certes, les histoires sont extrêmement simples, souvent même stéréotypées, mais qu'est-ce que j'ai pu les apprécier durant mes jeunes années! Je ne vais pas dire que cela m'a aidée à apprécier la lecture, cependant. Je lisais déjà beaucoup bien avant la découverte de la collection, et pas nécessairement des romans de mon âge. Mais cette série a exercé sur moi son indéniable charme, et a sans doute contribué à mon attirance pour les récits d'épouvante qui font picoter la pulpe des doigts sous le coup de l'adrénaline.

À l'heure actuelle, je tente de retrouver la collection complète. J'en possède déjà pratiquement les trois quarts, donc c'est en bonne voie! Et, tant qu'à faire, j'aime en relire un de temps à autre… Bah quoi?! Il n'y a pas d'âge pour les bonnes choses de la vie!

J'adorais aussi la couleur des couvertures. Ou plutôt, les couleurs, puisque le fond noir est soigneusement encadré par un trait arc-en-ciel. Et que dire du vert du titre, évoquant la fluorescence du slime de Ghostbusters? Toute une époque, moi je vous le dit!

Et vous, que lisiez-vous dans les années 80/90? Si vous étiez déjà en âge de lire 😉

Throwback Thursday #4

Throwback Thursday #4

Le Throwback Thursday a été initié par BettieRose books sur son blog. Chaque jeudi, un nouveau thème est proposé. À moi de trouver un livre qui colle à ce thème et de vous en parler un peu.

Et cette semaine, le thème est…

Des livres que l'on vous a offert ou que vous avez offert à Noël…

Throwback Thursday #4
Throwback Thursday #4

La saga des Deux soeurs, de Marie Brennan

Throwback Thursday #4

Je tiens beaucoup à ces deux romans, car ils m'ont été offerts par ma maman à Noël en 2014. J'étais alors célibataire depuis peu, et le fait de lire une histoire mettant en scène des femmes de caractère m'a fait du bien. Deux femmes qui ne se connaissaient pas jusque là, qui vont se rencontrer, découvrir qu'elles sont soeurs, et dès lors, mener leur quête à bien en s'aidant l'une l'autre.

À l'heure actuelle, je n'ai lu que le premier tome. En effet, je me suis laissée emporter par mes activités annexes à la lecture, puis par mes challenges dans lequel le second tome refusait de rentrer, puis par mes partenariats avec les maisons d'éditions… Bref, pour 2017, j'ai fait une place au second tome dans ma liste pour le challenge ABC de l'imaginaire. Ainsi, je pourrai terminer au plus vite cette série dont le début m'avait tant plu.

Voici la chronique que j'avais fait du premier tome à l'époque… Bon, je le reconnais, mes chroniques en ce temps-là étaient plutôt de piètre qualité ^^ Comme quoi, on finit toujours par s'améliorer, à force!

Et vous, quels sont les livres que l'on vous a offert à Noël, ou ceux que vous avez offert ?