Mon coin de tête de février 2016…

Bonjour tout le monde!

Voici les sorties littéraires que je retiens pour ce mois de février 2016! S'il y en a parmi elles que vous êtes en train de lire, ou que vous avez déjà lu, n'hésitez pas à partager vos avis sur cet article ^^

Chez Folio SF…

Mon coin de tête de février 2016...
Les petites fées de New York, de Martin Millar

Morag MacPherson et Heather MacKintosh, deux petites fées écossaises ayant quitté précipitamment leur terre natale, et fraîchement débarquées à New York, découvrent un monde qu’elles n’auraient jamais pu imaginer : un monde où les sans-abris meurent dans l'indifférence générale, un monde où les gens ont à peine de quoi payer leur logement, un monde qui n’a, tout de même, pas l’air de tourner bien rond. Mais plus elles vont vouloir changer les choses et aider Dinnie et Kerry, deux humains qu’elles ont rencontrés à leur arrivée, plus ce sera… pire!

Roman aussi drôle qu’érudit, Les petites fées de New York convoque le folklore féerique et celui de l’underground new-yorkais pour décrire, en filigrane, notre société.

Mon coin de tête de février 2016...
Comment Blandin fut perdu, de Jean-Philippe Jaworski

Pour avoir dessiné encore et encore, avec un talent ensorcelant, le visage de madone d’une jeune moniale aux yeux verts, le novice Blandin est chassé du monastère de Havreval. Le jeune enlumineur entame alors sur les routes du Vieux Royaume son apprentissage auprès d’Albinello, talentueux peintre sur fresque itinérant. Blandin dépassera-t-il son obsession amoureuse? Et l’élève surpassera-t-il le maître?

Dans un univers de fantasy d’une richesse rare, deux récits pour découvrir le talent exceptionnel de Jean-Philippe Jaworski.

Mon coin de tête de février 2016...
Le jardin des silences, de Mélanie Fazzi

Où est ce mystérieux jardin qui donne vie aux fantômes de votre passé? Que serait la magie de Noël sans un sapin décoré avec amour? Le lien qui unit une dresseuse d’automates à sa création peut-il être brisé? Saurez-vous être digne d’aimer et de servir le Dragon? Et que peut bien vous vouloir cette silhouette inquiétante, née du givre, et qui vous ressemble tant? Quel est le message de ces animaux étranges qui n’apparaissent qu’au musicien qui sait les appeler?

Avec Le jardin des silences, son troisième recueil de nouvelles, Mélanie Fazi gagne en maturité et affine son style inimitable. Ce recueil a remporté le prix Masterton 2015 et confirme la place de l’auteur parmi les plus grandes voix du fantastique contemporain.

Mon coin de tête de février 2016...
Les enfants de l'Atlantide. II, L'archipel du soleil, de Bernard Simonay

Jehn retrouve enfin la mémoire. Il sait maintenant qu'il n'est pas né hier, à l'aube de l'Histoire, dans ces brumes du Nord peuplées de loups et de chasseurs. Non, il est né bien plus tôt, lorsque les hommes vivaient dans des cités de verre et de marbre étincelantes de soleil. Il s'appelait alors Astyan, il était un Titan, l'un des dix rois de la plus mythique des civilisations : l'Atlantide.
Jehn parviendra-t-il à redevenir Astyan? Retrouvera-t-il Anéa, la femme qui lui apparaît en songe et qu’il a toujours aimée, la reine de Poséidonia? Arrivera-t-il à retrouver l’Archipel du Soleil?

Les enfants de l’Atlantide, dont L’Archipel du Soleil est le deuxième tome, nous plonge au cœur de la civilisation atlante. Cette série est, avec La trilogie de Phénix, l’un des plus beaux succès de Bernard Simonay.

Mon coin de tête de février 2016...
Au cœur du silence, de Graham Joyce

Zoe et Jake passent des vacances d’hiver idylliques dans les Pyrénées, amoureux comme au premier jour. Mais ils sont pris dans une avalanche et n’en réchappent que miraculeusement. De retour, ils trouvent le village et leur hôtel déserts, sans âme qui vive. Sans doute la zone a-t-elle été évacuée : passé l’euphorie de s’en être miraculeusement sortis, vient, pour eux, la peur de subir une nouvelle avalanche. Le couple tente donc de fuir coûte que coûte. Mais la neige et le brouillard, entre autres, en ont décidé autrement. Bloqués, Zoe et Jake vont devoir rester dans le village vidé de ses habitants, seuls au cœur du silence.

Au cœur du silence place un couple face à la force de son amour, aux failles qu’il peut receler et à la peur de la perte de l’autre… Un roman poignant où l’on retrouve tout le talent et la sensibilité de Graham Joyce.

Mon coin de tête de février 2016...

Aux éditions Critic…

Mon coin de tête de février 2016...
Lasser, détective des dieux. T4, Dans les arènes du temps, de Sylvie Miller et Philippe Ward

1937, Le Caire. Ils sont fous, ces Romains ! Quand la déesse Isis lui ordonne de partir à Pompéi récupérer une statue volée, Lasser se demande dans quel pétrin il va bien pouvoir se fourrer. Son instinct ne le trompe pas : là-bas, il doit tour à tour frayer avec la Mafia, travailler pour Jupiter, affronter la colère d’un volcan et… devenir l’assistant de Fazimel.
L’affaire se complique encore lorsque, par accident, Lasser est propulsé dans les arènes du temps, là où les dieux eux-mêmes n’osent pas mettre les pieds.
Tentatives de meurtre, complots en tous genres, poursuites échevelées, ces aventures vont faire émerger de nouvelles facettes des deux détectives.

Mon coin de tête de février 2016...

Au Livre de poche…

Mon coin de tête de février 2016...
Le piège de Lovecraft, d'Arnaud Delalande

David, étudiant québécois, cherche à comprendre les raisons qui ont poussé l’un de ses camarades à perpétrer un carnage abominable sur le campus de Laval. Retrouvant les œuvres récemment empruntées en bibliothèque par cet étudiant, David se voit piégé par des livres maudits, dont le fameux Necronomicon de l'écrivain H.P. Lovecraft… Pris dans l'univers du romancier, il bascule à son tour… Ainsi commence une plongée hallucinée dans la recherche d'ouvrages interdits, quête classique de la littérature, de Poe au Nom de la rose, où l'on croise également les fantômes de Houellebecq et de Stephen King…

Ludique, malin, bien construit, s’interrogeant avec humour sur le pouvoir des livres, ce « piège » a en outre l'élégance de ne pas se prendre au sérieux. Hubert Prolongeau, Télérama.
Une chose est sûre : pas besoin d’être lovecraftien pour apprécier ce thriller efficace et intelligent. Bruno Corty, Le Figaro littéraire.

Mon coin de tête de février 2016...
Joyland, de Stephen King

Les clowns vous ont toujours fait un peu peur ?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ?
Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage…

Joyland permet à Stephen King, outre une délectable virée dans le monde forain, de méditer sur les pratiques perverses des montreurs d’ombres, et de nous souffler à l’oreille que le contraire du paradis n’est pas l’enfer, mais un éden loti, tarifé, et rentable. François Angelier, Le Monde des livres.

Mon coin de tête de février 2016...
Red queen 1, de Victoria Aveyard

« Les Argents n’ont rien à craindre de nous, les Rouges. Tout le monde le sait. Nous ne sommes pas leurs égaux, même si rien ne nous différencie en apparence. Le seul signe distinctif, extérieur en tout cas, est que les Argents se tiennent bien droit, tandis que nous avons le dos courbé par le travail, l’absence d’espoir et la déception inévitable face au sort qui nous attend. »

Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, passe ses journées à voler pour subvenir aux besoins de sa famille, jusqu’au jour où elle se découvre un pouvoir extraordinaire digne d’un Argent, et même d’un prince argent. Dans la prison dorée du palais d’Archeon, elle apprend la duplicité pour tenter de renverser le couple royal et libérer ses semblables.

Le premier volet d’une saga épique au souffle inépuisable.

Mon coin de tête de février 2016...
Légion : à fleur de peau, de Brian Sanderson

Stephen Leeds, surnommé « Légion », est un homme aux capacités mentales singulières lui permettant de générer une multitude d’avatars : des hallucinations aux caractéristiques individuelles variées et possédant une vaste gamme de compétences très spécifiques. Leeds est investi d’une nouvelle mission : retrouver un corps qui a été dérobé à la morgue locale. Il ne s’agit pas de n’importe qui. Le cadavre est celui d’un pionnier dans le domaine de la biotechnologie expérimentale, un homme qui travaillait sur l’usage du corps humain en tant qu’espace de stockage. Il se peut qu’avant sa mort il ait incorporé des données dans ses propres cellules. Ce qui pourrait se révéler dangereux…

Ce récit court et captivant vous embarque comme un thriller et vous attache, avec son héros fascinant, au bord de la psychose. Library Journal.

Mon coin de tête de février 2016...

Chez ActuSF

Mon coin de tête de février 2016...
La stratégie des as, de Damien Snyers

Mon coin de tête de février 2016...

Chez L'Atalante…

Mon coin de tête de février 2016...
Gilgamesh, roi d'Ourouk, de Robert Silverberg

« Je suis celui que vous nommez Gilgamesh. Je suis le pèlerin de toutes les routes du Pays et d’au-delà le Pays. Je suis celui à qui toutes choses ont été révélées, vérités dissimulées, mystères de la vie et de la mort, et de la mort surtout. J’ai connu Inanna dans le lit du Mariage sacré ; j’ai terrassé des démons et je me suis entretenu avec les dieux ; je suis dieu moi-même aux deux tiers, un tiers homme seulement. »

Inspirées de L’Épopée de Gilgamesh, le plus ancien texte épique de l’histoire de l’humanité, voici les mémoires du roi mythique sumérien d’il y a quelques cinq mille années, de son enfance dans la cité d’Ourouk jusqu’à sa quête de l’immortalité. Par un des maîtres de la science-fiction américaine.

Mon coin de tête de février 2016...
Une histoire naturelle des dragons, de Marie Brennan

« Soyez avertis, cher lecteur : les volumes de cette série contiendront des montagnes gelées, des marais fétides, des étrangers hostiles, des compatriotes hostiles et à l'occasion des membres de ma famille hostiles, de mauvaises décisions, des mésaventures géographiques, des maladies dépourvues d'attrait romantique et une abondance de boue. Vous poursuivrez votre lecture à vos risques et périls. »

Les mémoires de lady Trent, mises en scène par Marie Brennan, racontent la vie et les recherches d'Isabelle Trent, naturaliste mondialement connue et désormais vieille dame, dont l'esprit et le style empreints d'humour s'avèrent sans pitié pour les imbéciles.

Dans ce premier volume, Isabelle, petite fille puis jeune femme, brave les conventions de sa classe et de son temps pour satisfaire sa curiosité scientifique et accompagner son mari lors d'une expédition à la recherche des dragons de Vystranie…

Un livre de facture raffinée, qui s'adresse aux amateurs d'époque victorienne, de fantasy, et n'est pas sans rappeler le travail baigné de naturalisme et d'imaginaire de Pierre Dubois dans La grande encyclopédie des fées.

Mon coin de tête de février 2016...

Chez Mnémos…

Mon coin de tête de février 2016...
Les royaumes crépusculaires, l'intégrale, de Mathieu Gaborit

Réunies dans cette intégrale, les aventures d’Agone de Rochronde et de Maspalio d’Abyme ont passionné des milliers de lecteurs depuis plus de 20 ans.

Fresque magistrale, Les Royaumes crépusculaires retracent la sombre destinée d’Agone de Rochronde, accompagné de sa rapière Pénombre. D’abord réticent à monter sur le trône à la mort de son père, il cédera au jeu mortel des rivalités et trahisons. En quête de vérité, il empruntera une voie qui se révélera douloureuse et parsemée d’embûches… Agone saura-t-il trouver son salut et délivrer les Royaumes crépusculaires qui sombrent dans la tourmente ?

À l’ouest se dresse Abyme, cité baroque et décadente. Maspalio, farfadet astucieux et ancien prince-voleur, se retrouve au coeur d’une enquête exceptionnellement dangereuse. Sur les canaux, dans les abysses et les palais du dédale cosmopolite de la plus célèbre ville des Royaumes crépusculaires, qui est suspect, qui est coupable ? Et surtout, qui se cache dans les ombres d’Abyme ?

Mon coin de tête de février 2016...
Eos, de G. D. Arthur

Entre la noirceur d’un Glen Cook, la finesse et l’humour d’un Pratchett, G.D. Arthur nous offre un roman détonnant, véritablement unique.

EOS, le sombre destin d’un jeune poète épris de liberté, une tragédie douce-amère, mêlant action, suspense et amours libertaires. Eos est un jeune homme utopiste et volontaire, dont le destin bascule à tout jamais, au grand dam de ses compagnons et de ses amours…

La colonie où vit Eos, dans le Val-de-la-lune, oscille entre durs travaux et fêtes chaleureuses, jusqu’au soir maudit où elle est sauvagement attaquée par des créatures monstrueuses… Eos se révèle alors un combattant sans pitié. Il est loin de se douter qu’il va rencontrer, ce jour-là, son destin.

Mon coin de tête de février 2016...
Le monde du fleuve, intégrale, de Philip José Farmer

Ils étaient morts et les voilà qui se réveillent au bord d’un fleuve sans fin. Tout ce que la Terre a porté d’êtres vivants est ressuscité, de toutes les époques et de tous les pays.

Parmi eux, Richard Francis Burton, le célèbre explorateur britannique ne se contente pas de vivre au jour le jour mais cherche à découvrir la vérité derrière les apparences.

Avec une poignée de ressuscités, il entreprend de remonter le fleuve jusqu’à sa source en quête de ceux qui ont construit ce monde étrange. Son périple sera émaillé de rencontres plus ou moins plaisantes, de découvertes majeures et de questionnements sans cesse renouvelés.

Le Monde du Fleuve possède le souffle épique des plus grandes sagas du genre. Il compte ainsi au nombre des classiques et des chefs d’oeuvre de la science-fiction avec un univers à la fois mystérieux et envoûtant.

Philip José Farmer (1918-2009), est l’un des écrivains américains les plus importants de science-fiction et de fantastique. Il a obtenu 3 prix Hugo pour son œuvre. Il est l’auteur de 42 ouvrages, mais le plus connu est le cycle du Monde du Fleuve. Il est reconnu pour son audace, son imagination débordante et son absence de tabous littéraires.

Mon coin de tête de février 2016...

Chez Castelmore…

Mon coin de tête de février 2016...
L'héritière de Raeven 1, Sorcière malgré elle, de Méropée Malo

Pour Assia, une nouvelle vie commence !

Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde…
La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire, puisque sa mère n’est plus là.
Assia n’est pas du genre à se laisser abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière !

Mon coin de tête de février 2016...

Chez Bragelonne…

Mon coin de tête de février 2016...
Homunculus, de James P. Blaylock

Fin du XIXe siècle, Londres : une cité de contradictions et de merveilles, au ciel traversé par un dirigeable dont le conducteur est mort depuis des années, et où des hommes bien vivants sont prêts à tout pour voler une carpe. C’est là qu’une compétition acharnée oppose une bande de scientifiques géniaux, emmenée par le célèbre explorateur et inventeur Langdon St. Ives, à une sinistre ligue constituée d’un milliardaire débauché, d’un savant aussi dément qu’amoral et d’une horde de morts-vivants. L’objet de leur lutte ? Un homuncule, créature fantastique à l’existence tenue secrète et dotée de tous les pouvoirs, capable de triompher de la mort et du temps. Et celui qui réussira à s’en emparer régnera sur l’éternité… reste à savoir quel camp l’emportera le premier !

Mon coin de tête de février 2016...
Lucifer box 2, L'ambre du diable, de Mark Gatiss

L’irrésistible dandy anglais est de retour !

Une vingtaine d’années se sont écoulées depuis les événements scandaleux relatés dans Le Club Vesuvius. Lucifer Box, le plus sulfureux des agents secrets de Sa Majesté, est en mission à New York, où sévit un messie fasciste aux desseins purement diaboliques. Que se cache derrière ce mystérieux « agneau » recherché par le despote Desmond Olympe, et quelles créatures infernales s’apprête-t-il à invoquer à l’aide d’une obscure incantation médiévale ?

Du Manhattan Art déco des années 1920 aux inquiétantes brumes de la côte du Norfolk, Lucifer Box s’embarque alors dans un périple décoiffant, mais toujours avec sa décontraction et son charme légendaires…

Mon coin de tête de février 2016...
Earthend 1, Visions de feu, de Gillian Anderson et Jeff Rovin

Partout sur la planète, des adolescents sans aucun lien commencent à présenter des symptômes inexplicables. La fille du représentant indien à l’ONU se met à parler une langue qui n’existe pas et souffre de violentes visions. Une jeune Haïtienne manque de se noyer sur la terre ferme. Un étudiant iranien s’immole par le feu…

À New York, la célèbre psychologue pour adolescents Caitlin O’Hara est chargée de traiter la fille de l’ambassadeur indien, qu’elle pense être sous le choc des tensions qui menacent son pays et pourraient bien mener à une guerre nucléaire. Mais très vite, Caitlin est obligée de reconnaître qu’elle a affaire à un phénomène plus sinistre encore, lié à des forces issues d’une civilisation disparue.

Mon coin de tête de février 2016...
Bioshock : rapture, de John Shirley

C’était la fin de la seconde guerre mondiale.

Le New Deal du président Roosevelt avait redéfini la politique américaine. Les impôts avaient atteint un pic sans précédent. Les bombardements de Hiroshima et Nagasaki avaient créé la peur de l’annihilation totale. La montée d’agences gouvernementales secrètes avait rendu la population méfiante. Le sentiment de liberté des États-Unis s’était étiolé… Et nombreux étaient ceux qui voulaient retrouver cette liberté.

Parmi eux, un grand rêveur, un immigré qui s’était élevé des plus profonds abysses de la pauvreté pour devenir l’un des hommes les plus riches et les plus admirés au monde. Cet homme s’appelait Andrew Ryan, et il avait la conviction que les grands hommes méritaient ce qu’il y avait de mieux. Alors il se mit en quête de l’impossible, une utopie libre de tout gouvernement, de toute censure, de toute restriction morale sur la science, où ce qu’on donnait on le recevait en retour. Il a créé Rapture, la lumineuse cité sous les mers.

Mais l’utopie a été frappée d’une terrible tragédie.

Voici comment tout a commencé… et tout a fini.

Mon coin de tête de février 2016...
Le manuel steampunk, de Desirina Boskovich et Jeff Vandermeer

Êtes-vous prêt à vous lancer dans la révolution steampunk ?

Il a suffi de quelques années au mouvement rétrofuturiste du steampunk pour devenir une source d’inspiration majeure dans les domaines de la Fantasy et de la science-fiction. Beaucoup attribuent sa popularité à son caractère artisanal et à ses créations aux antipodes de la technologie et de l’esthétique minimaliste de notre société. Fondamentalement, le steampunk consiste à fabriquer quelque chose de ses mains, à s’inspirer du passé en gardant un esprit innovant.

Conçu par deux spécialistes du genre, Desirina Boskovich et Jeff VanderMeer, cet ouvrage superbe et très complet offre de nombreux conseils et sources d’inspiration aux lecteurs souhaitant explorer cette culture riche et fertile. À travers des chapitres consacrés à l’art, la mode, l’architecture, l’artisanat, la musique, aux spectacles et à l’écriture, Le Manuel steampunk est un guide théorique et pratique destiné à motiver et à impressionner les passionnés débutants tout comme les créateurs acharnés. Il offre une gamme de projets allant du plus simple au plus délirant pour stimuler l’envie et l’imagination. En voici quelques exemples :

– Un planétaire rétro actionné par une machine à vapeur ;

– Une veste « rococopunk » délicieusement décadente, exécutée avec des matériaux de récupération ;

– Deux instruments de musique à fabriquer à partir d’éléments facilement disponibles ;

– Une magnifique carte de vœux formée de collages rétro ;

– Vingt-huit éléments d’intrigues pour des ateliers d’écriture steampunk…

S’il s’appuie sur le passé, le steampunk est un genre à la gloire du progrès qui ne cesse d’évoluer. Le Manuel steampunk vous guidera avec brio vers la prochaine étape de son voyage !

Mon coin de tête de janvier 2016…

Chez les Moutons électriques…

Mon coin de tête de janvier 2016...
Techno faerie, de Sara Doke

Les fées existent, bien sûr, et elles sont de retour !

Les fées ont cessé de se cacher des hommes : elles sont revenues et bon an mal an l’univers de la Faerie s’est intégré à la société technologique. Depuis les premiers contacts d’enfants-fae avec la civilisation de l’automobile jusqu’aux premiers voyages spatiaux, ce livre conte l’histoire d’une évolution différente de notre monde.

L’auteur, Sara Doke, vit à Bruxelles et est traductrice. La poésie puissante de son inspiration, l’originalité de sa vision d’un monde soudain enrichi des faes, sont saisissantes.

Avec des documents, des fiches couleur sur les 88 principales faes et de nombreuses illustrations, par Bigot, Booth, Calvo, Cardinet, Caza, Ellyum, Fructus, Gestin, Jozelon, Larme, Malvesin, Mandy, Muylle, Nunck, Tag, Verbooren, Zandr et Zariel.

Le retour des fées, dans un livre d’exception.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Kallocaïne, de Karin Boye

Dans une société où la surveillance de tous, sous l’œil vigilant de la police, est l’affaire de chacun, le chimiste Leo Kall met au point un sérum de vérité qui offre à l’État Mondial l’outil de contrôle total qui lui manquait. En privant l’individu de son dernier jardin secret, la kallocaïne permet de débusquer les rêves de liberté que continuent d’entretenir de rares citoyens. Elle permettra également à son inventeur de surmonter, au prix d’un viol psychique, une crise personnelle qui lui fera remettre en cause nombre de ses certitudes. Et si la mystérieuse cité fondée sur la confiance à laquelle aspirent les derniers résistants n’était pas qu’un rêve ?

On considère Kallocaïne, publié en 1940 en Suède, comme l’une des quatre principales dystopies du XXe siècle avec Nous autres (Zamiatine, 1920), Le Meilleur des mondes (Huxley, 1932), et 1984 (Orwell, 1949).

Mon coin de tête de janvier 2016...
Zigomar. Tome 1, de Léon Sazie

Le tout Paris est en effervescence, la Une des journaux est dans toutes les têtes, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre : on a assassiné le banquier Montreil ! Montreil ! L’un des acteurs les plus éminents de la haute société parisienne.

Devant le drame, c’est Paulin Broquet, l’estimé agent de la Sûreté, qui prend l’enquête en mains. Mais il est des questions dont nul ne voudrait avoir la réponse. Car ce matin n’est pas qu’un sordide fait divers, c’est un commencement. C’est l’instant où le mal étire ses ailes, le moment où Zigomar, le maître invisible, sort de l’ombre et dévoile au grand jour son génie criminel. Et des hôtels particuliers les plus huppés aux égouts de la capitale, nul ne sera à l’abri. Car ce sont la mort et la maladie qui marchent sur les pas de Zigomar.

C’est une parution importante que ce Zigomar de Léon Sazie (1862-1939). Une erreur corrigée, pourrait-on dire. Le génie du mal, qui précédera le Fantômas de Souvestre et Allain de quelques mois, fit frémir les lecteurs 164 épisodes durant dans le journal Le Matin en 1910. Jamais réédité depuis la première moitié du vingtième siècle, c’est une portion importante de la littérature populaire qui est remise à sa juste place : à la disposition des lecteurs.

Avec un cahier de 8 pages couleur reproduisant des couvertures anciennes.

Mon coin de tête de janvier 2016...
La comédie inhumaine, de Michel Pagel

Harcelé par ses vieux démons, Michel Pagel a entièrement révisé ses manuscrits, nuits et jours, poursuivi par une idée fixe, comme un envoûtement : faire de cette somme un sommet, l’édition ultime et définitive de ce chef-d’œuvre du fantastique français. Dans un dernier effort, il y a ajouté une préface et une nouvelle, avant de s’écrouler d’épuisement. Deux textes sur lesquels aucun mortel n’a encore jamais posé les yeux.

On murmure que l’auteur vit maintenant en ermite, reclus dans un village anonyme du sud, refusant toute société…

Il s’agira de huit volumes de 15×23 cm, reliés sous jaquette (la peau humaine étant trop onéreuse, nous avons dû nous rabattre sur des matériaux plus classiques). Les superbes couvertures ont été tirées de l’esprit tourmenté du graphiste Melchior Ascaride, et réalisées par ses doigts aiguisés dans une cave sombre illuminée à la bougie rouge. Évidemment, il a été privé de nourriture pour toute la durée du travail, comme le préconise tous les manuel de fabrication de livre maudits (Nécronomicon, Livre de sang…).

Michel Pagel fit ses premiers pas, déjà volubiles, dans le cadre de la mythique collection « Anticipation » du Fleuve Noir. Depuis, il s’est largement émancipé de ce cadre. Connu en particulier pour sa vaste fresque fantastique de la Comédie inhumaine, il est aussi l’auteur des Flammes de la nuit, de L’Équilibre des paradoxes et du Roi d’août, par exemple, ou du recueil de nouvelles La Vie a ses rêves.

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez ActuSF

Mon coin de tête de janvier 2016...
Inner city, de Jean-Marc Ligny

En quelques années, Paris est devenue une ville fantôme. Ses derniers habitants sont plongés en permanence dans les réalités virtuelles, bien protégés par une enceinte qui garde à l’extérieur, en banlieue, les pauvres et les miséreux. Mais leur vie dorée est menacée par un tueur agissant dans la Haute Réalité tandis que de l’autre côté du périf, la révolte gronde.

Dans ce climat explosif, Hang traque les scoops les plus sanglants pour mieux les injecter (et les vendre) dans ces mondes virtuels pendant que Kriss enquête pour neutraliser ce serial killer…

Roman cyberpunk clef dans la science fiction française et dans la bibliographie de Jean-Marc Ligny (AquaTM, La Saga d’Oap Täo…), Inner City est une nouvelle preuve de l’engagement de son auteur. Il a été couronné à sa sortie par le Grand Prix de l’Imaginaire.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Utopiales 2015

Construite autour de la thématique "Réalité", cette anthologie officielle des Utopiales, septième du nom chez Actusf, va vous entraîner dans des jungles mystérieuses avec Fabien Clavel, sur un monde aux mœurs singulières avec M. R. Carey ou encore à la rencontre d'êtres venus d'ailleurs avec Laurent Queyssi… Vous y croiserez également d'anciens pilotes communistes qui ont vu des OVNI pendant la Deuxième Guerre mondiale, des petits robots fugueurs, de vieux copains de bistrot aux paris un peu fous et alcoolisés et des maisons en réalité virtuelle à l'intérieur desquelles tout est possible…

Sans oublier Alain Damasio qui nous offre une belle avant-première avec le premier chapitre inédit de son futur roman, Fusion.

Êtes-vous sûr de votre réalité ? Sont-ils vivants et nous morts ?

Treize nouvelles pour douter de tout…

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez Folio SF

Mon coin de tête de janvier 2016...
Les petites fées de New York, de Martin Millar

Morag MacPherson et Heather MacKintosh, deux petites fées écossaises ayant quitté précipitamment leur terre natale, et fraîchement débarquées à New York, découvrent un monde qu’elles n’auraient jamais pu imaginer : un monde où les sans-abris meurent dans l'indifférence générale, un monde où les gens ont à peine de quoi payer leur logement, un monde qui n’a, tout de même, pas l’air de tourner bien rond. Mais plus elles vont vouloir changer les choses et aider Dinnie et Kerry, deux humains qu’elles ont rencontrés à leur arrivée, plus ce sera… pire!

Roman aussi drôle qu’érudit, Les petites fées de New York convoque le folklore féerique et celui de l’underground new-yorkais pour décrire, en filigrane, notre société.

Mon coin de tête de janvier 2016...
La forêt de cristal, de J. G. Ballard

Afin de retrouver son collègue, Max Clair, et la femme de ce dernier, Suzanne, qui fut sa maîtresse, le Dr Edward Sanders, directeur adjoint d'une léproserie, se rend à Mont Royal, au Cameroun. À peine arrivé, il constate que la forêt qui borde la ville est entourée d’une aura de mystère. En outre, d’étranges objets de cristal sont vendus discrètement sur la place du marché. Quel est le lien entre ces bibelots, la forêt et la sombre lumière qui en émane?

Quatrième roman de l’auteur, dernière des quatre apocalypses, après Le vent de nulle part qu’il ne souhaitait pas voir rééditer, Le monde englouti et Sécheresse, La forêt de cristal confirme que J. G. Ballard est l’un des romanciers les plus importants des XXe et XXIe siècles.

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez l'Atalante

Mon coin de tête de janvier 2016...
La pierre de Goth, de Carina Rozenfeld

Zec, Éden et Louis, projetés trois mille ans en arrière, sur le continent de Goth, se retrouvent sans aucun moyen pour retourner à leur époque. À leur grande surprise les autochtones semblent connaître Zec ‒ ils apprennent alors qu'un Chébérien reclus dans les montagnes lui ressemble au point de pouvoir être son frère…

Ils partent donc à la rencontre de l'ermite, manquant de perdre la vie en chemin, persuadés que ce mystérieux inconnu pourrait être la clef de leurs problèmes.

La Pierre de Goth clôt la trilogie de « La quête des pierres de Luet ».

Mon coin de tête de janvier 2016...
Le sang des sept rois. Livre 6, de Régis Goddyn

Orville ne percevait rien d'autre que le vent et la discussion tranquille d'un groupe d'hommes regardant vers le nord. Il posa la main sur la poignée de son sabre, s'apprêta à bondir, mais il la relâcha et descendit à reculons.

— Il y a effectivement des guetteurs. Nous allons faire un détour, Rosa. Je ne sais pas pourquoi je ne les ai pas attaqués. J'aurais pu les tuer avant même qu'ils réalisent que j'étais là.

— Tu voulais les manger ?

— Non ! Bien sûr que non.

— Alors tu as bien fait. Leur vie mérite que nous marchions un peu.

« C'est une histoire de sang, le sang des rois, dispersé par l'adultère dans les veines de rejetons qu'une inquisition, la Garde, élimine sans pitié. Bref, on s'engouffre dans une lecture passionnante, tantôt à la vitesse d'un torrent, tantôt avec la majesté d'un fleuve. » Jean-Claude Vantroyen

Mon coin de tête de janvier 2016...
Fond d'écran : nouvelles, de Terry Pratchett

Les nouvelles me coûtent sang et eau. J'envie ceux qui les écrivent avec facilité, du moins ce qui ressemble à de la facilité. Je serais étonné d'en avoir écrit plus de quinze dans ma vie.

Voilà ce qu'écrivait Pratchett en 2011 lors de la parution du recueil de six nouvelles appartenant au corpus du Disque-Monde…

Ce recueil-ci en rassemble une trentaine (dont une petite moitié dans l'univers du Disque-Monde, comprenant les six de l'édition précédente) qui illustrent sa longue carrière d'écrivain : depuis ses années de scolarité jusqu'à sa série à succès du Disque-Monde, en passant par son premier emploi d'auteur pour la Buck Free Press et par les textes à l'origine de son premier roman, Le Peuple du tapis, mais aussi de La Longue Terre.

Ces nouvelles mettent donc en scène des personnages que les romans à venir rendront familiers, des mondes abandonnés et d'autres en expansion, mais aussi de l'aventure, des poulets, la Mort, du disco et quelques idées dérangeantes sur Noël.

Mon coin de tête de janvier 2016...
La brigade chimérique, de Serge Lehman, Fabrice Colin et Gess

Ils sont nés sur les champs de bataille de 14-18, dans le souffle des gaz et des armes à rayons X.

Ils ont pris le contrôle des grandes capitales européennes. Par-delà le bien et le mal.

Les feuilletonistes ont fait d'eux des icônes, les scientifiques sont fascinés par leurs pouvoirs. Pourtant, au centre du vieux continent, une menace se profile, qui risque d'effacer jusqu'au souvenir de leur existence.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Guide de Mme Chaix, de Terry Pratchett

Publié avec l'approbation de M. Moite von Lipwig, directeur du Chemin de fer d'Ankh-Morpork et des plaines de Sto, voici le précieux

Guide illustré du chemin de fer de Mme Napoléonie Chaix

Au siècle de l'Anchois, avec le développement foudroyant du chemin de fer, il est désormais possible de voyager confortablement d'Ankh-Morpork à la cité de Quirm, à travers les plaines de Sto vers Gros-Chou et, au-delà, l'antique Zemphis, jusqu'à l'exotique Ohulan Cutash sur les contreforts des montagnes du Bélier. Au cours de vos périples, ce guide sera votre indispensable compagnon.

Depuis les préparatifs du voyage et les informations pratiques quant aux usages du chemin de fer, il vous aidera à découvrir de nouvelles contrées, des paysages fascinants et des curiosités locales rarement dangereuses.

Mœurs, traditions, artisanat, pratiques culinaires, spécialités pittoresques, tout au long d'itinéraires commentés et saupoudrés d'anecdotes, il vous conseillera aussi sur les commodités d'hébergement et de restauration pour toutes espèces de toutes tailles.

Ne partez pas sans lui.

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez Mnémos

Mon coin de tête de janvier 2016...
La voix de l'empereur. Tome 2, Le poignard et la hache, de Nabil Ouali

L’empereur Elin rencontre une jeune guerrière au passé mystérieux, qui s’apprête à bouleverser brutalement l’échiquier de la cour déjà secoué par les manœuvres menées par les courtisanes dans l’ombre du pouvoir. Ma’Zhir quant à lui cherche un moyen de libérer les morts pour les faire déferler sur l’Empire et mettre fin aux pratiques du clergé. Alors que chaque royaume se prépare à la guerre, les choix de quelques mortels suffiront-ils à sauver l’Empire d’une ruine imminente ?

Après avoir distribué les cartes et placé ses pions dans le premier tome, Nabil Ouali déploie maintenant une intrigue magistrale, subtile et riche, dont il précipite les événements. Il livre un second opus au rythme vif et exalté, qui nous précipite directement au cœur de l’action d’une histoire d’aventure trépidante.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Le lion de macédoine, l'intégrale, de David Gemmell

Quatre cents ans avant Jésus-Christ.

Sparte l’orgueilleuse, la cité guerrière, célèbre ses victoires… Son nom est Parménion, il n’est qu’un paria, un sang-mêlé qui doit affronter le mépris et l’humiliation de la jeunesse de Sparte. Pourtant, son destin a été tracé par des forces obscures qui feront de lui le plus terrible seigneur de guerre que le monde ait connu…

David Gemmell (1948-2006) est un auteur britannique. Il a contribué à divers journaux anglais avant de publier son premier roman, Légende. Avec plus de dix-sept ouvrages, il est devenu l’un des best-sellers internationaux de fantasy, et un auteur culte en Grande-Bretagne.

Un don exceptionnel pour la narration et une érudition solide lui permettent de nous offrir Le Lion de Macédoine, une fresque aux multiples personnages étendue sur plusieurs générations, alliant avec succès réalisme historique et sens du merveilleux.

Mon coin de tête de janvier 2016...
La trilogie de la lune, intégrale, de Johan Heliot

Printemps 1889. Un vaisseau hybride de chair et de métal fait irruption dans le ciel de Paris, stupéfiant la foule venue célébrer la clôture de l’Exposition Universelle. L’humanité entre en contact avec les extraterrestres Ishkiss et découvre une technologie qui surpasse tout ce que les esprits les plus audacieux ont pu rêver jusque-là… Dix ans plus tard, cette science fabuleuse est devenue un redoutable instrument d’oppression entre les mains de l’Empereur français. Rebelle en lutte contre la tyrannie de l’empereur Badinguet, Jules Verne tient le rôle principal au sein d’une intrigue policière qui le mènera de la petite île de Guernesey, où s’est retiré Victor Hugo, jusque dans les entrailles de la lune, qui abritent le mystérieux secret des extraterrestres Ishkiss.

Préface d’Etienne Barillier

Mon coin de tête de janvier 2016...
Les royaumes crépusculaires, l'intégrale, de Mathieu Gaborit

Le puissant et impitoyable baron de Rochronde vient de mourir, son fils Agone, en froid avec son père, a déjà choisi une autre destinée.

Mais le testament laissé par le baron lui réserve un avenir tout autre…

Agone doit se rendre une semaine au collège de Souffre-jour pour y suivre un enseignement bien particulier et en apprendre plus sur son père. Cependant, la découverte de la vérité sera douloureuse et parsemée d’embûches…

Autour de lui, les complots s’organisent.

Armé de sa fidèle rapière Pénombre et rompu aux plus redoutables arts magiques, saura-t-il trouver son salut et délivrer les Royaumes Crépusculaires qui sombrent dans la tourmente ?

Mon coin de tête de janvier 2016...
Néphilim. Tome 1, Les déchus, de Fabien Clavel

« Suspense, intrigue, mystère, l’auteur nous plonge dans une quête captivante. » Actusf

Ils sont sept Nephilim à arpenter la Terre depuis l’aube de l’humanité. Immortels, ils sont liés aux cinq éléments : l’eau, l’air, la terre, le feu et la lune. Déchus, ils recherchent leur savoir perdu et poursuivent une quête mythique, l’Agartha.

Des sous-sols du métro parisien aux rues enneigées de Budapest, de vieux amis se retrouvent, des forces nouvelles s’éveillent, mais l’ennemi est déjà à l’affût. Et la grande chasse ne fait que commencer !

Fabien Clavel a à son actif une vingtaine de romans aussi bien en adulte qu’en jeunesse. Avec Nephilim, il maîtrise tous les ingrédients qui font de son thriller fantastique une grande réussite.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Néphilim. Tome 2, l'éveil, de Fabien Clavel

« Un très bon mélange d’occultisme, de magie et de thriller. » Babelio

Dans les brouillards de Londres, l’heure du rassemblement a sonné, chacun des Immortels se dirige vers l’ancienne cité. La fin de leur quête est proche, ils possèdent enfin l’artefact capable de guérir l’un des leurs. Mais leurs ennemis héréditaires, les Rose-Croix sentent que de grands bouleversements se préparent et n’ont jamais été aussi acharnés à leur traque.

Nephilim est une saga surprenante de bout en bout avec une conclusion dont les lecteurs sauront se souvenir.

Fabien Clavel a à son actif une vingtaine de romans aussi bien en adulte qu’en jeunesse. Amateurs de magie, de fantastique, de surnaturel vous serez enchantés par l’écriture fluide, charnelle et sensuelle de l’auteur.

Mon coin de tête de janvier 2016...
La geste du sixième royaume, d'Adrien Thomas

PRIX IMAGINALES 2012

Edition limitée « 20 ans Mnémos ». Version cartonnée avec signet. Edition augmentée d’une nouvelle dans le même univers.

Les cinq royaumes : des nations turbulentes et ambitieuses souvent en guerre. Au coeur des terres, un sixième royaume : la Grande Forêt légendaire, impénétrable et hostile. Dans les maisonnées de Sélénir, dans les cases de Vale ou dans les yourtes des nomades des steppes de Khara, le soir au coin du feu, on raconte aux enfants le conte suivant : tes rêves, tes cauchemars comme les créatures fantastiques des histoires que tu aimes tant peuplent le Sixième Royaume.

Alors, pourquoi un baladin perdu, une belle sorcière aux terribles pouvoirs endormie depuis cinq cents années, un jeune voleur des rues amoureux, un demi-nain commerçant débonnaire et un homme-loup monstre de foire se retrouvent-ils attirés par la Grande Forêt ?

Que découvriront-ils ? La fin d’un monde ? Le sang et les larmes ? L’amour et la tragédie ?

La Geste du Sixième Royaume raconte avec un rythme effréné les destinées de ces héros malgré eux, semées d’embûches, de pièges, de doutes, de découvertes renversantes et de magies insaisissables.

Mon coin de tête de janvier 2016...

Au Bélial…

Mon coin de tête de janvier 2016...
Dragon, de Thomas Day

Bangkok. Demain.
Le régime politique vient de changer.
Le dérèglement climatique global a enfanté une mousson qui n’en finit plus.
Dans la mégapole thaïlandaise pour partie inondée, un assassin implacable s’attaque à la facette la plus sordide du tourisme sexuel. Pour le lieutenant Tannhäuser Ruedpokanon, chargé de mettre fin aux agissements de ce qui semble bien être un tueur en série, la chasse à l’homme peut commencer. Mais celui que la presse appelle Dragon, en référence à la carte de visite qu’il laisse sur chacune de ses victimes, est-il seulement un homme ?

Mon coin de tête de janvier 2016...
Le Nexus du Dr Erdmann, de Nancy Kress

Henry Erdmann est un physicien de haut vol, l’un des pères de l’Opération Ivy et de la puissance nucléaire américaine. Était, plutôt, car aujourd’hui, vieux et perclus, Henry Erdmann n’est que le triste reflet de celui qu’il fut, quand bien même il continue de donner quelques cours à l’université pour des étudiants qu’il ne comprend plus depuis bien longtemps… Aussi, lorsque cette douleur impensable lui vrille le cerveau, c’est presque avec soulagement qu’il accueille ce qu’il croit être une attaque cérébrale. Sauf qu’il ne s’agit pas de cela… De nombreux pensionnaires de la maison de retraite dans laquelle il réside semblent avoir subi le même sort. Et tous, bientôt, commencent à voir des choses… Des choses impossibles…

Mon coin de tête de janvier 2016...
L'été de l'infini, de Christopher Priest

« À environ un tiers du marais se trouvaient les restes de l’avion allemand accidenté, peint de multiples nuances de brun et de vert, pétrifié dans le temps. Il s’était immobilisé lors du rebond, après un premier impact destructeur, à l’instant où il s’élevait dans la boue gelée parmi des panaches d’écume glacée. »

Héritier littéraire, à l’image de son compatriote J. G. Ballard, de la new wave britannique qui révolutionna les littératures de genre au tournant des années 70, on doit à Christopher Priest de nombreux incontournables — Le Monde inverti, La Fontaine pétrifiante, Le Glamour, ou encore L’Adjacent. Son roman Le Prestige, publié en 1995, lauréat du World Fantasy Award, a été porté à l’écran en 2006 par Christopher Nolan.

L’Été de l’infini réunit les meilleures nouvelles de Christopher Priest publiées sur cinquante années de carrière, soit douze textes, dont quatre inédits. Un long entretien, le témoignage de l’aventure que fut l’adaptation du Prestige au cinéma, ainsi qu’une bibliographie exhaustive, complètent un ensemble indispensable à l’appréhension d’un auteur dont Xavier Mauméjean affirme, dans son introduction au présent ouvrage : « [qu’il] est un écrivain de sciencefiction et se revendique comme tel. Pourtant, avec d’autres auteurs d’égale envergure, tel Philip K. Dick, Thomas M. Disch, J. G. Ballard ou Frederik Pohl, il pousse le genre à son extrême limite, l’oblige à se dépasser en explorant la réalité, à affronter ce qui se tient hors de portée du vrai. La vérité n’est qu’une possibilité du réel, en aucun cas sa mesure… »

Mon coin de tête de janvier 2016...
Le marteau de Thor, de Stéphane Przybylski

Fin 1939.
La mission archéologique de l’Ahnenerbe est un échec : l’extraordinaire découverte faite dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir semble aux mains de l’ennemi anglais, et Friedrich Saxhäuser est porté disparu au large de Madère… Heinrich Himmler ne peut tolérer pareil camouflet, d’autant que ce qui a été mis au jour dans le Kurdistan irakien se révèle à ce point stupéfiant, impensable, que l’ensemble des forces en présence, à l’aube du plus grand conflit que l’humanité ait jamais connu, pourrait s’en trouver balayé… Aussi, alors que la Wehrmacht écrase la Pologne et que les Einsatzgruppen de Heydrich déchaînent l’enfer dans les rues de Varsovie, le regard des chefs nazis se tourne-t-il vers l’Ouest. Retrouver la cargaison du Siegfried est désormais crucial : l’Allemagne hitlérienne s’apprête à abattre le Marteau de Thor sur l’Angleterre…

Auteur d’ouvrages militaires et historiques, dont La Campagne de 1870, distingué par le prix de l’Académie de Stanislas, Stéphane Przybylski poursuit avec Le Marteau de Thor, deuxième volet de sa Tétralogie des Origines, son monumental projet romanesque imbriquant théories conspirationnistes et plongée au cœur des marges de l’Histoire, quelque part entre Le Matin des magiciens de Louis Pauwels et Jacques Bergier, la mythique série des X-Files de Chris Carter et Les Puissances de l’invisible de Tim Powers.

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez Scrinéo…

Mon coin de tête de janvier 2016...
Les enfants de Peakwood, de Rod Marty

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ?
D’où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ?
Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler…
Félicitations, la mort vous offre une seconde chance…

Mon coin de tête de janvier 2016...
Victor London – L'ordre coruscant, de Patrick McSpare

1867, Londres. Orphelin âgé de treize ans, Victor London endure la triste vie des quartiers miséreux et s’évade en rêvant aux aventures d’Oliver Twist, son héros préféré.

Quand de redoutables inconnus l’enlèvent, la réalité dépasse soudain la fiction.

Dans l’Angleterre Victorienne, sciences et techniques secrètes se confrontent à la sorcellerie. Otage d’une lutte sanglante, Victor va s’efforcer de survivre et croiser une galerie de personnages mystérieux… dont un autre Victor qui répond au nom de Hugo.

Le plus dangereux des voyages commence, pour Victor London.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Tellucidar 1, de Jean-Luc Marcastel

Tellucidar : Et si le monde, notre monde, n’était pas comme nous le croyons…

C’est ce que va découvrir Lucas, un jeune homme de 15 ans dont le père, géologue, a disparu en sondant une grotte pour le compte de la Tellcorp, la société qui, depuis, révolutionne le monde grâce au Tellurium, un minerai miracle… Mais d’où provient le Tellurium ? La Tellcorp dit-elle toute la vérité ? Ne cache-t-elle pas un formidable secret ?

Quand une foreuse tout droit sortie d’un film d’anticipation crève le gazon du stade où son père disparu lui a donné rendez-vous en pleine nuit par un énigmatique message, et que s’en extirpe deux passagers, dont une jeune fille aux cheveux blancs, aux yeux violets, l’univers de Lucas bascule.

Cette jeune fille se nomme Korè Attawhakan, dernière représentante de la famille royale de Panshir, une cité située… Au cœur de la terre.

Car là, à quelques kilomètres sous nos pieds, ne se trouve pas seulement du magma ardent, mais un autre monde, un monde éclairé par un soleil intérieur, où la nuit n’existe pas, un monde où des humains issus de civilisations disparues, grecques ou précolombiennes, vivent en symbiose avec les descendants des dinosaures…

Mais un monde dont le temps est compté.

Tellucidar. Aurez-vous le courage de tourner la page et de les accompagner ?

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez Castelmore…

Mon coin de tête de janvier 2016...
La balance brisée. Tome 3, Élémentale, de Lise Syven

Encore plus de magie !

Pour Élie, enfin tout va bien, ou presque ! Elle aimerait bien se rapprocher de Max et surtout continuer sa petite vie sans se soucier de la Balance Brisée. Mais rien ne va plus depuis qu’un homme chauve-souris a survolé la ville et que Mirza n’a toujours pas réapparu. Et le pire reste à venir… Lorsqu’un attentat survient dans l’hôtel de Vyerne, Élie comprend vite que sa famille et ses amis sont de nouveau en danger !

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez Bragelonne…

Mon coin de tête de janvier 2016...
Les pierres de pouvoir, l'intégrale, de David Gemmell

La terreur et le chaos frappent le royaume de Bretagne. Le roi a été assassiné par des traîtres et l’Épée de pouvoir a disparu. Les armées d’invasion se fraient un chemin sanglant à travers le pays, guidées par la Reine Sorcière et un seigneur mort-vivant. Le seul espoir repose sur le jeune Thuro. Le sang des rois coule dans ses veines, et l’épée légendaire lui revient de droit. Il devra tenter d’instaurer la paix dans son royaume, malgré des menaces toujours plus puissantes.

Bientôt, tous le connaîtront sous le nom d’Uther Pendragon…

Mon coin de tête de janvier 2016...
L'ombre, l'intégrale, de John Sprunk

La ville sainte d’Othir est l’endroit rêvé pour un assassin sans scrupules.

Dans ce sombre univers de traîtrise et de corruption, Caim gagne sa vie à la pointe de sa lame, jusqu’au jour où un contrat banal le jette au beau milieu d’une inquiétante machination. Confronté à des hommes de loi véreux, des tueurs rivaux et une terrifiante sorcellerie, Caim ne peut se fier qu’à ses couteaux et à son instinct. Le destin mouvementé qui l’attend le mènera loin dans les Terres Perdues, jusqu’à son ennemi ultime, le Maître de l’Ombre…

Ce volume comprend le troisième tome de la trilogie, jusqu'ici inédit en langue française.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Les épées de glace, l'intégrale, d'Olivier Gay

— Je ne suis pas sûr qu’un homme seul fasse la différence.

— On m’a déjà donné de nombreux noms. Le Faiseur de veuves. L’Épée de glace. Le Danseur Rouge. Je suis Rekk. Le Boucher. Je fais toujours la différence.

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père.

Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria.

Car, désormais, l’Empire va trembler.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Les foulards rouges. Saison 2, n°7, Don't let me be misunderstood, de Cécile Duquenne.

Le tout dernier épisode de la saison 2 des Foulards Rouges ! Retrouvez Lara et Renaud dans leur lutte féroce contre l’oppression.

Dans cette bataille sans merci où l’ennemi se cache souvent là où ne l’attend pas, ils en apprendront beaucoup à la fois sur eux-mêmes et sur toute l’humanité, dont ils tentent désespérément de réécrire l’avenir…

Mon coin de tête de janvier 2016...
Les chroniques de Karn. Tome 1, Nereliath, de Simon Sanahujas

Karn, aventurier libre et valeureux, guerrier intrépide, n'aurait jamais pensé devoir un jour fuir le combat et la terre ferme. Et pourtant, après une cuisante défaite, la vengeance d'une guerrière le pousse à se réfugier clandestinement à bord d'un navire en partance. Le répit sera de courte durée et il aura bien vite l'occasion de faire parler la lame de son épée : pirates et monstres marins le précipitent sur un rivage déchiqueté, où il est entraîné dans une tumultueuse chasse aux trésor aux côtés de pirates sanguinaires.

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez Milady…

Mon coin de tête de janvier 2016...
L'écho du grand chant, de David Gemmell

Depuis le raz-de-marée gigantesque qui a décimé ses territoires, l’Empire avatar se meurt et ses seigneurs, autrefois immortels, avec lui. Devant ce déclin, les peuples qu’ils avaient jadis asservis se soulèvent les uns après les autres. Jusqu’au jour où deux lunes apparaissent dans le ciel et que les armées sanguinaires de la Reine de Cristal déferlent sur eux. Maîtres et esclaves doivent alors faire table rase du passé et s’unir face à l’ennemi commun. Ensemble, cinq héros que rien ne rassemble, si ce n’est le courage né du désespoir, combattront le crépuscule… car perdu pour perdu, autant partir en beauté !

Mon coin de tête de janvier 2016...

Aux éditions Orbit…

Mon coin de tête de janvier 2016...
Le pensionnat de Mlle Géraldine. Tome 2, Corsets et complots, de Gail Carriger

Certaines choses ne changent pas au pensionnat : Monique est toujours aussi pimbêche, les cours toujours aussi mortels et les vampires, les loups-garous et les humains brûlent de s’entretuer. Cette deuxième année s’annonce donc bien remplie pour Sophronia : alors que son école volante se dirige vers Londres pour un mystérieux voyage scolaire, elle doit réussir ses examens, remplir son carnet de bal, perfectionner son art de l’espionnage et découvrir qui se cache derrière un dangereux complot visant à contrôler le prototype susceptible de révolutionner le transport aérien surnaturel. Et voilà que les professeurs commettent l’impensable : ils laissent monter à bord rien moins que des garçons !Un deuxième volet piquant et délicieusement écrit du Pensionnat de Mlle Géraldine.

Mon coin de tête de janvier 2016...
Bird box, de John Malerman

La plupart des gens n'ont pas voulu y croire, les incidents se passaient loin, sans témoins…Depuis qu'ils sont nés, les enfants de Malorie n'ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l'abri du danger, sans nom, qui s'est abattu sur le monde. On dit qu'un coup d'œil suffit pour perdre la raison, être pris d'une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de la maison ne pourront plus protéger ses petits. Alors, les yeux bandés, tous trois vont affronter l'extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l’ouïe et l’instinct ?Un climat de tension habilement instauré, qui vous fera sursauter au moindre bruit.

Mon coin de tête de janvier 2016...

Chez Fleuve…

Mon coin de tête de janvier 2016...
Les compagnons du chaos. Tome 2, L'épée du nord, de Luke Scull

La Compagnie n’est plus, et chacun marche désormais vers sa propre quête.

Davarus Cole et ses compagnons n’ont pas tardé à comprendre que la libération de la Dame Blanche, couronnée de succès, n’aboutirait pas à l’ère de liberté tant attendue. Le pouvoir de cette dernière s'est accru, inflexible et absolu. Toute contestation est désormais réprimée dans l'œuf.

Mais la Dame Blanche serait sage de ne pas négliger ses anciens alliés : Eremul le Demi-Mage a en effet découvert une race d’Immortels en approche, les Fade. S’il ne parvient pas à se faire entendre, c'est toute l'humanité qui sera en danger…

Mon coin de tête de septembre 2015…

(function(i,s,o,g,r,a,m){i[‘GoogleAnalyticsObject’]=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,’script’,’//www.google-analytics.com/analytics.js’,’ga’); ga(‘create’, ‘UA-59476001-3’, ‘auto’); ga(‘send’, ‘pageview’);

Mais mon dieu! J'ai failli oublier…

Nous voici déjà à la toute fin d'octobre, et je n'ai pas encore établi mon coin de tête des lectures intéressantes sorties au mois de septembre dernier… Honte à moi! Je remédie donc de ce pas à ce manquement…

Chez les moutons électriques…

Mon coin de tête de septembre 2015...
Le bouclier obscur, de John Lang

En voulant dépanner l’ordinateur d’un prêtre, Uther, jeune prof en informatique qui menait jusqu’ici une vie on ne peut plus banale, ne se doutait pas qu’il allait ouvrir la boîte de Pandore. Ce qui ne devait être qu’une simple éradication d’un virus particulièrement retors va vite prendre une tout autre ampleur lorsque le corps du père Alexandre est retrouvé atrocement mutilé à son domicile. Car il se pourrait bien qu’un démon se soit invoqué directement depuis la machine. S’engage alors une course contre la montre, afin d’empêcher Paris de devenir le dixième cercle des Enfers…

Chez l'Atalante…

Mon coin de tête de septembre 2015...
Futu.re, de Dmitry Glukhovsky

Dans un avenir pas si lointain… l'humanité a su manipuler son génome pour stopper le processus de vieillissement et jouir ainsi d'une forme d'immortalité.

L'Europe, devenue une gigapole hérissée de gratte-ciel où s'entasse l'ensemble de la population, fait figure d'utopie car la vie y est sacrée et la politique de contrôle démographique raisonnée.

La loi du Choix prône que tout couple qui souhaite avoir un enfant doit déclarer la grossesse à l'État et désigner le parent qui devra accepter l'injection d'un accélérateur métabolique qui provoquera son décès à plus ou moins brève échéance.

Une mort pour une vie, c'est le prix de l'État providence européen.

Matricule 717 est un membre de la Phalange qui débusque les contrevenants. Il vit dans un cube miteux de deux mètres d'arête et se contente du boulot de bras droit d'un commandant de groupe d'intervention. Un jour, pourtant, le destin semble lui sourire quand un sénateur lui propose un travail en sous-main : éliminer un activiste du parti de la Vie, farouche opposant à la loi du Choix et au parti de l'Immortalité, qui menace de briser un statu quo séculaire.

Mon coin de tête de septembre 2015...
Semences, de Jean-Marc Ligny

Sur une Terre dont le climat a radicalement changé suite à l’emballement climatique des trois siècles précédents…
Un jeune couple, Denn et Nao, issu d’une tribu cavernicole d’Amérique du Nord, entreprend un voyage vers un « paradis terrestre » aperçu sur un foulard en soie peinte que leur a légué un homme bardé d’objets inconnus, sorti du désert pour venir mourir près de leur grotte.
Ils croisent des nomades, traversent des ruines irradiées, découvrent des technologies résiduelles et, encore et toujours, des façons de s’adapter inimaginables… jusqu’au Groenland où, d’après eux, serait situé ce « paradis ».
Or Nao a emporté une micro-société de fourmites avec qui elle partage des liens quasi-télépathiques et qui nourrissent peut-être d’autres desseins…

Un road-movie qui signe la renaissance de l’humanité.

Chez Mnémos…

Mon coin de tête de septembre 2015...
La France steampunk…

Étienne Barillier et Arthur Morgan, les deux meilleurs spécialistes du steampunk français, se sont lancés à corps perdu dans cette enquête! Ils retranscrivent ici le coeur des documents retrouvés. Accompagnés du photographe Nicolas Meunier, ils ont sillonné l’Hexagone à la rencontre des factions vaporistes. Car elles seules détiennent le fin mot de l’histoire !

EN BRETAGNE : Embarquez dans le dirigeable de Victor Sierra !

À PARIS : Montez sur les barricades de la Commune avec Louise Michel !

DANS LE NORD : Fuyez le terrible agent de l’Empire, Gaspard de Belleville !

À LYON : Découvrez les Neuf, qui président à la destinée de chacun…

À TOULOUSE : Retrouvez l’inventeur de la Grande Machine !

À MARSEILLE : Battez-vous auprès d’Oriya dans les calanques !

Un magnifique livre objet avec une découpe centrale et un élastique pour le refermer, une reliure tissu et un papier intérieur de très grande qualité.

Au Bélial…

Mon coin de tête de septembre 2015...
L'été de l'infini, de Christopher Priest

« À environ un tiers du marais se trouvaient les restes de l’avion allemand accidenté, peint de multiples nuances de brun et de vert, pétrifié dans le temps. Il s’était immobilisé lors du rebond, après un premier impact destructeur, à l’instant où il s’élevait dans la boue gelée parmi des panaches d’écume glacée. »

Héritier littéraire, à l’image de son compatriote J. G. Ballard, de la new wave britannique qui révolutionna les littératures de genre au tournant des années 70, on doit à Christopher Priest de nombreux incontournables — Le Monde inverti, La Fontaine pétrifiante, Le Glamour, ou encore L’Adjacent. Son roman Le Prestige, publié en 1995, lauréat du World Fantasy Award, a été porté à l’écran en 2006 par Christopher Nolan.

L’Été de l’infini réunit les meilleures nouvelles de Christopher Priest publiées sur cinquante années de carrière, soit douze textes, dont quatre inédits. Un long entretien, le témoignage de l’aventure que fut l’adaptation du Prestige au cinéma, ainsi qu’une bibliographie exhaustive, complètent un ensemble indispensable à l’appréhension d’un auteur dont Xavier Mauméjean affirme, dans son introduction au présent ouvrage : « [qu’il] est un écrivain de sciencefiction et se revendique comme tel. Pourtant, avec d’autres auteurs d’égale envergure, tel Philip K. Dick, Thomas M. Disch, J. G. Ballard ou Frederik Pohl, il pousse le genre à son extrême limite, l’oblige à se dépasser en explorant la réalité, à affronter ce qui se tient hors de portée du vrai. La vérité n’est qu’une possibilité du réel, en aucun cas sa mesure… »

Chez Voy'[el]

Mon coin de tête de septembre 2015...
Les aigles du Mississippi, de Cyriane Delanghe

Été 1815.

Ange Guérin se rend auprès de Bonaparte alors que celui-ci est sur le point de quitter la France. L’empereur déchu hésite entre se rendre aux Anglais, et finir sa vie en prisonnier, ou rejoindre les Amériques où il rêve d’exploration et peut-être même de reconquête.

Ange, lui, fuit la déchéance à laquelle son attirance pour les hommes semble le condamner. Il possède par ailleurs un don hérité de sa grand-mère, Euphémia, fameuse quimboiseuse qui prédit jadis à Joséphine de Beauharnais qu’elle serait plus que reine. Le jeune homme espère aussi rencontrer dans le Nouveau Monde, ce mystérieux Faucon dont la vieille femme lui a parlé.

Lorsqu’il fait la connaissance de Chayton, un Sioux qui doit l’aider à rejoindre la Louisiane par les terres, il pense avoir trouvé celui qu’il cherchait. Mais face à lui se dresse le terrible pouvoir des Conjurés. Deux sorciers, Iago et de sa sœur, feront tout pour que le jeune homme ne puisse jamais rallier à la cause de Bonaparte les troupes nécessaires à la reconquête de son trône. Découvrez ce récit uchronique mêlant batailles historiques et magie ancestrale dans ce premier volet de L’Ange et du Faucon.

Chez Bragelonne…

Mon coin de tête de septembre 2015...
Messe noire, de Peter Straub

Wisconsin, années 1960.
Spencer Mallon, un gourou au charisme sulfureux, invite ses jeunes disciples à pratiquer un rituel secret, une sorte de messe noire dans un champ isolé près de leur campus. Mais la situation dérape très vite et il ne reste de cette nuit qu’un cadavre démembré, ainsi que le traumatisme profond partagé par les survivants.

De nombreuses années plus tard, l’horreur hante encore ce groupe d’amis autrefois inséparables, qui va bientôt devoir se confronter de nouveau à la terrifiante question de la nature même du mal…

Mon coin de tête de septembre 2015...
Havrefer 2, La couronne brisée, de Richard Ford

Le roi Cael est mort et sa fille Janessa, seule et sans expérience, porte désormais la couronne de fer. Or la menace se profile : menée par le seigneur de guerre Amon Tugha, une horde colossale se rapproche, ne laissant que mort et destruction dans son sillage. Son objectif : Havrefer.

Pour survivre, la cité doit d’abord se débarrasser des espions de la horde tapis dans ses entrailles, et protéger sa jeune reine coûte que coûte. Au palais de Guideciel, Kaira, l’intrépide guerrière et Merrick, le mercenaire rebelle sont chargés de cette dangereuse mission, tandis que dans les bas-fonds de la ville la jeune Loque, armée de sa seule intelligence, doit affronter la Guilde à la solde de l’ennemi. Chacun d’eux dessine à sa manière la carte de l’avenir de Havrefer.

Mais le coût de la victoire ne serait-il pas plus terrible encore qu’une défaite ?

Mon coin de tête de septembre 2015...
Les chroniques du magicien noir 3. La reine traitresse, de Trudi Canavan

Lorkin est de retour au Sachaka avec les Traîtresses rebelles, en mission pour leur reine. Sur lui pèse la lourde tâche de poser les bases d’une alliance entre leurs deux peuples. Le jeune homme est désormais devenu un magicien noir redoutable, capable de maîtriser une forme de magie inconnue. Lorsque le roi du Sachaka le jette en prison pour le contraindre à trahir la cause des rebelles, il doit décider à qui va son allégeance.

Quel que soit son choix, celui-ci entraînera un immense sacrifice, et pourrait bien transformer la Guilde des magiciens à jamais…

Chez Fleuve…

Mon coin de tête de septembre 2015...
Entre ciel et enfer, de Christopher Buehlman

En ces temps sombres de 1348, les hommes se pensent abandonnés de Dieu. Le Mal se répand sur Terre. La peste en premier lieu commet des ravages parmi la population désemparée.
En Normandie, Thomas, chevalier excommunié et vagabond, n'obéit plus qu'à la seule loi de la survie. Mais si le diable semble déjà avoir posé la main sur son épaule, le code chevaleresque anime encore son âme. C'est ainsi qu'il en vient à sauver la jeune Delphine d'un viol. Attaché désormais à cette enfant qui dit parler aux morts et tutoyer les anges, le voilà parti, presque contre son gré, dans une quête au but inconnu en compagnie d'un prêtre dévoyé.
Entre Ciel et Enfer, cette petite compagnie iconoclaste prend la route de Paris, puis de la Cité des Papes à travers une Terre devenue le théâtre macabre d'une guerre antédiluvienne…

Mon coin de tête d’août 2015…

Mon coin de tête d'août 2015...

Aux Moutons électriques…

La mer des ondes et des crues, de Timothée Rey

Au retour du Jamboree annuel des clans, le chamane N’a-Qu’un-Œil et son apprenti Queue-d’Aurochs ont fait halte au bivouac d’été d’un clan ami.

C’est là qu’une nuit d’orage, Queue-d’Aurochs assassine sans motif apparent un de leurs hôtes, sous les yeux de vingt personnes. Pour tous, sa culpabilité ne fait aucun doute. Sauf pour N’a-Qu’un-Œil, qui subodore d’emblée une machination. Mais cela, il va encore falloir le prouver… d’autant que, très vite, d’autres meurtres sont imputés au jeune homme. N’a-Qu’un-Œil n’a que deux jours pour disculper son disciple, tandis que plane l’ombre de la déesse tutélaire du clan, la Mère des ondes et des crues.

Après Les Souffles ne laissent pas de traces, cette deuxième enquête du chamane-détective nous ouvre une nouvelle fenêtre sur cette période méconnue de l’histoire humaine, l’Aurignacien, il y a plus de 30 millénaires.

Mon coin de tête d'août 2015...
Oniromaque, de Jacques Boireau

La Ligue Hanséatique, forte de ses zeppelins bombardeurs, s’est emparée de toute l’Europe du Nord, dont la Francie. Elle aimerait désormais jeter son dévolu sur l’Occitanie.

En Grèce, un putsch place des colonels au pouvoir. Des brigades internationales se créent pour contrer les militaires et rétablir la démocratie. Parmi ces volontaires, voici Jordi, mi-occitan mi-francien, Dino Buzzati, Carlos Saura, Tita Piaz ou encore Yannis Ritsos. Arrivés en Macédoine, une étrange surprise les attend : ils ne vont pas combattre directement, mais entrer à tour de rôle dans une machine, l’oniromaque, qui peut rendre les rêves effectifs et changer ainsi la réalité. Mais si le remède s’avérait pire que le mal ?

Jacques Boireau (1946-2011) fut un secret bien gardé des littératures françaises de l’imaginaire. Révélé en 1976 dans la revue Univers, il poursuivit une discrète carrière de nouvelliste, seulement reconnue en 1980 par un prix Rosny aîné. Il est grand temps d’enfin découvrir cette forte plume, spécialiste des uchronies douces-amères.

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez ActuSF…

Les neiges de l'éternel, de Claire Krust

Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur.

Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.

Jeune lilloise, étudiante en métiers de la rédaction, Claire Krust signe ici un premier roman envoûtant, cruel et poétique.

Mon coin de tête d'août 2015...
Métaphysique du vampire, de Jeanne-A Debats

“C'est mon travail de traquer les monstres. J'en ai connu beaucoup, brièvement. Ils étaient tous humains à la base."

Navarre, alias Raphaël, est un vampire vieux de plusieurs siècles, terriblement beau, joyeusement bisexuel et surtout un assassin redoutable à la solde du Vatican. Pour sa nouvelle mission, il est envoyé au Brésil sur les traces d’un ancien nazi. Mais, entre les divinités locales et la chaleur du Carnaval, la chasse ne s'annonce pas de tout repos… d'autant qu'il se retrouve accompagné d'un prêtre, au dogme laxiste, et d'une autre créature de la nuit, Dana, particulièrement attirante.

Rythmé, drôle, étonnant, osé… Dans la lignée de L'Héritière, Jeanne-A Debats, avec Métaphysique du vampire, réinvente le roman vampirique pour mieux nous faire s'interroger sur la notion d'humanité.

Jouant avec les codes de la science fiction et du fantastique, Jeanne-A Debats est désormais une voix importante des littératures de l’imaginaire en France. Son œuvre interpelle, distrait et fait réfléchir, avec toujours des personnages hauts en couleur, de La Vieille Anglaise et le continent à Plaguers en passant pour les plus jeunes par La Ballade de Trash. Cette édition contient en prime les nouvelles "Lance", "La Fontaine aux serpents" et "Ovogenèse du vampire".

Mon coin de tête d'août 2015...
Le dernier chant d'Orphée, de Robert Silverberg

On dit qu’il pouvait, par son chant, charmer les animaux et les arbres, sa voix fit chavirer les sirènes elles-mêmes. Mais son coeur appartenait à Eurydice, et lorsque la mort vint la lui ravir, Orphée se présenta aux portes des enfers, armé de sa seule lyre, afin de reprendre à Hadès l’âme de sa bien-aimée.

Robert Silverberg est l’un des derniers maîtres de la science-fiction américaine. Mais c’est dans la veine de Gilgamesh, Roi d’Ourouk que l’auteur des Monades Urbaines et du Cycle de Majipoor revient pour cette réécriture épique du mythe d’Orphée.

Un roman inédit qui est un véritable événement.

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez FolioSF…

Les insulaires, de Christopher Priest

L’Archipel du Rêve.
Des centaines d’îles éparpillées entre le continent septentrional et Sudmaieure. Des milliers. Des centaines de milliers. À cause du phénomène des gradients temporels, personne ne sait, aucune carte ne peut être tracée.
Sur les Aubracs sévit un insecte mortel, redouté. Sur Collago, le secret de l’immortalité a été découvert, mais le traitement n’est pas à la portée de toutes les bourses. Sur Tremm, interdite aux civils, des explosions retentissent chaque nuit…
Même dans la zone de neutralité que représente l’Archipel, certains conflits demeurent…

Avec Les insulaires, Christopher Priest nous invite à explorer certaines îles de l’Archipel du Rêve, nous faisant découvrir leurs mystères, leurs principales attractions touristiques et leurs artistes. Cependant, il se pourrait bien qu’un meurtre énigmatique, voire plusieurs, se cachent dans les pages de cet atypique guide touristique.

Mon coin de tête d'août 2015...
Le testament de Jessie Lamb, de Jane Rogers

Jessie Lamb a seize ans, et le monde autour d’elle s’écroule : un virus, sans doute libéré par des terroristes, tue toute femme qui tombe enceinte, sans exception. À terme, l’humanité est condamnée.
Si les scientifiques prétendent pouvoir trouver un remède, le nombre de suicides ou d’actes de vandalisme ne cesse d’augmenter et les groupements sectaires se multiplient. Pour Jessie, après mûre réflexion, le choix est simple, mais celui-ci ne sera pas accepté par tous.
Laissez-la vous conter son histoire, un testament livré à d'hypothétiques générations futures qu’elle compte bien contribuer à faire éclore.

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez l'Atalante…

La montagne blanche, de David Wingrove

2207. Courants d’instabilité et vagues d’innovation menacent l’équilibre du Zhongguo. Il est des dangers qui dépassent les dirigeants de l’immense Cité. Ainsi le « mal des fraises » s’abat sur les Petites Familles, l’aristocratie qui gravite autour des tangs. Et les mesures impitoyables que prend Li Yuan pour l’éradiquer aggravent le désordre qui ronge le pouvoir.
Tandis que le Conseil des Sept se divise, une rébellion ébranle le camp de prisonniers terroristes de Kibwezi. La brutalité avec laquelle elle est matée suscite un sentiment d’injustice jusque chez Gao Zhen, capitaine de la Sécurité du tang.
Les Sept se déchirent et, autour d’eux, les allégeances tournent…

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez Mnémos…

Les nefs de Pangée, de Christian Chavassieux

« Une flambée d’émotions, un récit de batailles, d’aventures et de perdition, une véritable fantasy opéra . »

Pangée, terre immense au milieu de l’océan unique, continent de terre sèche et d’embruns où vit le peuple de Ghiom, dont l’histoire, en ce jour de la dixième chasse à l’Odalim, bascule.

Les Grands de Pangée ont parlé : le monstre marin doit mourir. Pour la paix. Pour l’ordre. Pour la promesse d’une nouvelle ère faste à venir, dans ce monde rongé par les mésalliances et les guerres fratricides.

Pourtant, quand les Nefs s’engagent sur l’Océan, une seule question demeure : si la traque échoue, si l’Odalim survit, si l’union faillit, les enfants de Pangée se dévoreront-ils ? Cette dixième chasse ne serait-elle alors qu’un chant du cygne ?

Récit de guerre, légende, chronique d’un peuple, Les Nefs de Pangée traversent les genres et emportent avec elles le goût des explorations, des combats et des drames à grande échelle. Avec sa plume vive et sensuelle, dans des décors aux dimensions hallucinantes, Christian Chavassieux nous propose un lyrisme nouveau et un voyage, sur terre et sur mer, à la dimension d’une fantasy opéra.

Mon coin de tête d'août 2015...
Le secret de Ji, intégrale version deluxe, de Pierre Grimbert

Cent dix-huit ans avant ce jour, Nol l’étrange visita tous les rois du monde connu. Hommes et femmes, parmi les plus sages, l’accompagnèrent alors pour un voyage mystérieux, commencé sur l’île Ji. Peu en revinrent, et Nol n’était pas du nombre. Les survivants emportèrent leur secret dans la tombe… Depuis cette date, leurs descendants se réunissent régulièrement pour célébrer cet événement fatal. À part eux, plus personne ne s’intéresse à cette histoire… sauf ceux qui ont commandité les assassinats de tous les héritiers des sages. Pour les survivants, un seul espoir : percer à leur tour le secret de Ji…

Personnages attachants, dialogues truculents, suspense haletant dans une quête vivante et habilement construite. Grâce à la clarté et la fraîcheur de son style, Pierre Grimbert ressuscite le plaisir de la Fantasy et se montre l’égal d’un David Eddings.

Jamais égalé après plus de quinze ans de succès, Le Secret de Ji reste le chef-d’oeuvre incontournable de la Fantasy française.

Mon coin de tête d'août 2015...
Blizzard. Livre 2, Les guerres madrières, de Pierre Gaulon

Dans le premier tome de la saga de fantasy Blizzard, Le Secret des Esthètes, la révolte s’est propagée contre la tyrannie de l’Inquisiteur, des pentes montagneuses balayées par les vents glacés aux somptueuses galeries souterraines des Esthètes jusqu’à la capitale où se tient le Grand Tournoi. L’invasion des Erzats, le peuple mi-humain mi-animal irradié par la magie, menace de déclencher une nouvelle grande guerre. Au coeur des montagnes, Chasseur, le jeune leader des révoltés, embarque pour le plus dangereux des voyages : explorer la part sombre de sa mémoire. Qui est-il réellement ? Ravivera-t-il les récits des terribles premières grandes guerres ? Réussira-t-il à trouver l’enfer des mages où se terre l’ombre de son étrange maître, Blizzard ?

Mon coin de tête d'août 2015...

Au Bélial…

Nous allons très bien, merci, de Daryl Gregory

Il y a d’abord Harrison, qui, adolescent, a échappé à une telle horreur qu’on en a fait un héros de romans. Et puis Stan, sauvé des griffes d’une abomination familiale l’ayant pour partie dévoré vif. Barbara, bien sûr, qui a croisé le chemin du plus infâme des tueurs en série et semble convaincue que ce dernier a gravé sur ses os les motifs d’un secret indicible. La jeune et belle Greta, aussi, qui a fui les mystères d’une révélation eschatologique et pense conserver sur son corps scarifié la clé desdits mystères. Et puis il y a Martin, Martin qui jamais n’enlève ses énormes lunettes noires… Tous participent à un groupe de parole animé par le Dr Jan Sayer. Tous feront face à l’abomination, affronteront le monstre qui sommeille en eux… et découvriront que le monstre en question n’est pas toujours celui qu’on croit…

Nous allons tous très bien, merci, roman finaliste des plus grands prix littéraires du domaine — Nebula, Locus, Theodore Sturgeon et World Fantasy —, lauréat du prestigieux Shirley Jackson Award, est actuellement en cours d’adaptation par Wes Craven en série télévisée. Il s’agit du second livre de Daryl Gregory publié en France après L’éducation de Stony Mayhall.

“Ce roman pluriel — méchamment drôle, horrible et néanmoins curieusement inspirant — s’avère une réussite pleine de ténèbres, un récit en équilibre entre le dégénéré et le sublime…” Publishers Weekly

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez Scrineo…

Shanoé, de Lorris Murail

Louise n’est pas une petite fille comme les autres.
Electro-sensible, sa condition la rend allergique à toutes les ondes électromagnétiques. Pas d’internet, pas de téléphone, de télévision, ni même d’ascenseur… Louise est condamnée à vivre loin de toute la modernité de notre époque.Pour préserver sa santé et lui permettre de vivre une vie normale, son père Stan, agent littéraire, et sa mère peintre, décident de partir et d’acheter une propriété à la campagne où les ondes ne passent pas.

Mais le lieu qu’ils viennent d’investir n’est pas un lieu comme les autres, et le passé violent de cet endroit ne va pas tarder à refaire surface… A mesure que Stan plonge dans l’histoire du château, le comportement de sa fille se fait de plus en plus étrange, et il ne sait que penser : Est-ce la manifestation de forces surnaturelles, ou la preuve que son enfant sombre lentement dans la folie ?

Mon coin de tête d'août 2015...
Aeternia. 2, L'envers du monde, de Gabriel Katz

C’est l’heure du duel décisif entre les deux camps qui s’entredéchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s’affronter sur le sable de l’arène, un combat qui peut faire basculer le destin d’un peuple entier. Mais quelques heures à peine avant le coup de gong, le culte du Prophète a perdu son champion. Qui affrontera le Corbeau, redoutable gladiateur du Temple ?

Déchirée par les luttes de pouvoir, la plus grande cité du monde est au bord de la guerre civile. Le culte millénaire de la Grand déesse, menacé par celui d’Ochin qui se répand comme un raz-de-marée, n’a plus qu’un recours : la violence. Entre complots, combats et trahisons, chacun lutte pour sauver sa place et parfois sa vie…

Mon coin de tête d'août 2015...
Le royaume des sept tours, d'Arthur Ténor

Soixante-dix ans après la découverte des brèches quantiques qui permettent de franchir le mur du Réel, les infinimondes de l’imaginaire s’ouvrent au tourisme. L’une des plus dangereusement fascinantes de ces destinations supra-exotiques est sans nul doute le Royaume des Sept Tours. C’est pourtant celle-ci que choisit l’étudiant Thédric Tibert pour un raid « émotions Fortes » !
Cet audacieux touriste de l’Imaginaire ne va pas être déçu du voyage, puisqu’il sera emporté dans la tourmente d’un monstrueux conflit entre les armées des Mondes Noirs et celles des Frères-seigneurs alliés aux elfes. Si le jeune
baroudeur avait su ce qui l’attendait là-bas, il ne serait sûrement pas parti… encore que…

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez Castelmore…

Révolte, Pouvoirs obscurs T6, de Kelley Armstrong

La conclusion à couper le souffle de la saga !

La situation n’a jamais été aussi désespérée pour Maya Delaney et ses amis. Diffcile de trouver un endroit sûr quand on a deux cabales aux trousses ! Tous leurs espoirs reposent sur un numéro de téléphone, le contact qui serait susceptible de répondre à leurs interrogations.

Mais la vérité est plus incroyable – et impitoyable – que ce à quoi Maya s’attendait : les fantômes du passé resurgissent et la jeune fille devra les affronter… car il est impossible de passer sa vie à fuir.

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez Bragelonne…

La roue du temps T7 – Une couronne d'épées, de Robert Jordan

Après avoir échappé à la Tour Blanche, Rand a réussi l’impensable : obtenir la fidélité de certaines Aes Sedai renégates. Mais il est toujours pris en tenaille entre les Suppôts des Ténèbres et les Seanchaniens, une pression dont il se passerait bien alors qu’il réunit ses forces pour se lancer à l’assaut de l’Illian, devenu le bastion de Sammael. De leur côté, Elayne et Nynaeve cherchent un moyen de briser l’emprise du Ténébreux sur le climat. Quant à Egwene, elle conduit une armée vers Tar Valon. L’Ultime Bataille approche…

Mon coin de tête d'août 2015...
La guerre du lotus T3 – Endsinger, de Jay Kristoff

Alors que la guerre civile éclate, la Guilde du lotus s’apprête à utiliser son invention la plus meurtrière, afin d’unifier l’empire sous le règne de la peur. Yukiko et Buruu se voient contraints de prendre la tête de la rébellion, faisant appel à de nouveaux alliés et de vieux amis. Mais le passé de Buruu rend la tâche difficile, et la confiance des Kagé est fragilisée par la trahison qu’ils viennent de subir. Avec l’arrivée d’un nouvel adversaire dans la bataille, la victoire est plus qu’incertaine. Or le lotus sanguin cache un ultime secret, une menace qui signera la fin de Shima…

Mon coin de tête d'août 2015...
Anita Blake T22 – Affliciton, de Lauren K. Hamilton

Il y a des zombies qu’on relève. D’autres qu’il faut abattre. Jusqu’à maintenant, j’ai toujours considéré les zombies comme un peu dérangeants, mais pas comme dangereux. Jamais je n’avais entendu dire qu’ils pouvaient provoquer la mort dans d’atroces souffrances. Mais tout vient de changer. Le père de Micah est mourant, atteint d’une maladie étrange que les médecins hésitent encore à appeler « zombification ». Les zombies sont mon gagne-pain, mais ceux-là ne ressemblent à rien de connu. Ils chassent en plein jour et sont aussi forts et rapides que des vampires. S’ils vous mordent, vous devenez comme eux…

Jusqu’où ça ira ? Même moi, je l’ignore.

Mon coin de tête d'août 2015...
Les pirates de l'Escroc-Griffe T2 – Les feux de Mortifice, de Jean-Sébastien Guillermou

L’équipage de L’Escroc-Griffe a réussi. Ils ont récupéré les Cylindres chénis et ont bravé les dangers des Terres Interdites. Toutefois, ils n’en sont pas ressortis indemnes, et un traître se cache dans les rangs…

Caboche lui-même a changé : devenu lymphogateur, il est hanté par le déclin de Sol, qu’il a vu mourir dans une vision. Pourtant, personne ne le prend au sérieux, et Bretelle n’a qu’une idée en tête : vendre les Cylindres et changer de vie. En dépit des nombreuses protestations et mises en garde, les pirates font cap vers Trafic, l’île du troc. Cependant, l’échange risque de mettre en jeu bien plus que ce qu’ils avaient prévu, peut-être même leur vie…

Mon coin de tête d'août 2015...
Nous sommes là, de Michael Marshall

NOUS SOMMES LÀ. DANS L’OMBRE.

Lorsque David bouscule un parfait inconnu à New York, il entend quatre mots qui vont changer sa vie pour toujours : Souviens-toi de moi. Depuis, des phénomènes étranges et inexplicables se produisent autour de lui, et David a l’impression que quelqu’un l’observe.

NOUS AVONS PASSÉ NOTRE VIE À VOS CÔTÉS.

À New York comme ailleurs, d’autres personnes se sentent suivies, épiées par des silhouettes aux contours de plus en plus nets. Il existe des êtres cachés dans le noir, qui nous regardent, à l’afût.
Qui sont-ils, que veulent-ils… et pourquoi nous semblent-ils parfois si familiers ?

NOUS SAVONS QUI VOUS ÊTES.

NOUS SAVONS OÙ VOUS VIVEZ.

VOUS NE POUVEZ PAS NOUS VOIR,

MAIS SOYEZ-EN SÛRS : NOUS SOMMES LÀ.

Mon coin de tête d'août 2015...
Au-delà des apparences, de Roy Johansen

Paranormal : et si vous vous mettiez à y croire ?

Un homme a été retrouvé mort, chez lui, « épinglé » sur un mur par une énorme sculpture. À première vue, un meurtre inexplicable. Mais la rumeur enfle : Jesse, un enfant de huit ans, aurait le pouvoir de déplacer les objets par la pensée. Aussitôt, les médias le désignent coupable. Ancien magicien devenu chasseur de médiums, Joe Bailey est appelé sur l’affaire. Il a intérêt à faire vite pour démêler le vrai du faux. Car sa vie comme celle de Jesse sont soudain menacées par une série de phénomènes étranges…

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez Milady…

Anita Blake T21 – Baiser rebelle, de Lauren K. Hamilton

Quand une jeune fille de 15 ans est enlevée par des suceurs de sang, c’est à moi, Anita Blake, U.S. Marshal, que revient l’enquête. Mais sa disparition va me mettre sur la piste d’un phénomène bien plus étrange : un groupe de personnes effroyablement ordinaires – enfants, grands-parents, mères de familles – tous récemment transformés et préférant mourir plutôt que de se soumettre à la hiérarchie vampirique. Mais même les vampires ont leurs croque-mitaines, et je suis l’un d’entre eux…

Mon coin de tête d'août 2015...
Charley Davidson T7 – Sept tombes et pas de corps, de Darynda Jones

VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C’EST MOI.

Douze chiens de l’enfer se sont échappés. Leur but : me tuer, moi, Charley Davidson, faucheuse hors du commun et détective privée à mes heures, et rapporter mon cadavre à Satan. Mais j’ai d’autres chats à fouetter : comme mon père disparu alors qu’il menait une enquête des plus étranges ou encore mon ex-meilleure amie qui me hante nuit et jour, une épidémie de suicides qui laisse les autorités perplexes et mon fiancé qui s’est attiré les faveurs d’une célébrité locale… Le moins qu’on puisse dire c’est que je ne passe pas la meilleure semaine de ma vie.

Mon coin de tête d'août 2015...
Cavalier vert, de Kristen Britain

Karigan G'ladheon, jeune fille éprise d'aventure, s'enfuit après avoir été exclue de son école pour avoir défié en duel le fils d'un gouverneur de province. Elle croise alors un Cavalier Vert, l'un des légendaires messagers du roi qui lui demande dans un dernier souffle de porter un message à son souverain. Sans même prendre connaissance de la missive, elle fait le serment de la remettre en mains propres, scellant ainsi son destin, car elle est soudain magiquement investie de la mission qu'elle vient d'accepter : devenir un Cavalier Vert. Dès lors, traquée par des assassins au service d'un mystérieux sorcier, Karigan ne peut compter que sur sa fidèle monture et les mystérieux pouvoirs qu'elle va se découvrir…

Mon coin de tête d'août 2015...
Les dragons de la cité rouge, d'Erik Wietzel

Le prince héritier de Redfelt a été enlevé.

La rançon ? Une épée magique : elle retiendrait prisonnières les âmes des dragons qui ont failli réduire Redfelt en poussière trois siècles plus tôt.

Mais les émissaires royaux disparaissent avec la lame. La reine Éline se tourne alors vers son ancien amant : Alec Deraan. Officier autrefois promis à un brillant avenir, il est désormais un chasseur de primes, tourmenté par un lourd secret… Troublé par ses retrouvailles avec une souveraine qu’il lui est interdit d’aimer, Alec accepte la quête à contrecœur et s’envole vers des contrées lointaines. Le temps presse : les dragons de l’épée pourraient se réveiller et achever la destruction interrompue il y a trois cents ans.

Mon coin de tête d'août 2015...
Les quinze premières vies d'Harry August, de Claire North

Harry August se trouve sur son lit de mort. Une fois de plus.

Chaque fois qu’il décède, il naît de nouveau, au lieu et à la date exacts auxquels il est venu au monde la première fois, possédant tous les souvenirs des vies qu’il a déjà vécues. Au crépuscule de sa onzième vie, une petite fille apparaît à son chevet. « J’ai bien failli vous rater, docteur August, dit-elle. Je dois vous transmettre un message, passé d’enfant à adulte, d’enfant à adulte, remontant de génération en génération depuis un millénaire dans le futur. Le voici : la fin du monde approche, et nous ne pouvons pas l’empêcher. À vous de jouer. »

Mon coin de tête d'août 2015...
L'âge du feu T5 – La domination du dragon, de E. E. Knight

Wistala, la sœur du dragon cuivré empereur du monde d'En-Haut, a longtemps pensé qu'hommes et dragons étaient égaux. Elle est désormais à la tête des sœurs du Feu, de féroces guerrières chargées de protéger les hominidés d'Hypate. Elle s'oppose ainsi à ses deux frères : AuRon et le cuivré, tous deux n'ayant que faire du monde des humains. L'un ne cherche qu'à les fuir pour mettre sa famille à l'abri, l'autre à les dominer. Mais l'Empire est déchiré par la guerre, la cupidité et les trahisons, et Wistala devra bientôt choisir son camp.

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez Casterman…

La cité des esclaves, de Shinici Okada et Hiroto Ooishi

Un troisième porteur de SCM vient défier Yûga et Ryûo pour s'approprier leurs esclaves : c'est la guerre entre les maîtres ! Lequel récupèrera le plus d'esclaves ? Comment vont-ils s'affronter ? Yûga se retrouve en mauvaise posture face à un adversaire qui a complètement cédé à la folie, et risque de regretter d'avoir voulu tester ses limites avec le SCM.

Mon coin de tête d'août 2015...

Chez Dargaud…

Stern T1, de Julien et Frédéric Maffre

Voici le premier tome de Stern, un western décalé et savoureux !

1880 au Kansas. Elijah Stern, croque-mort local, mène une existence calme et solitaire jusqu'au jour où on lui demande de pratiquer l'autopsie d'un homme trouvé mort dans un bordel. S'improvisant médecin légiste, il découvre que la mort n'est en rien naturelle et se trouve impliqué, malgré lui, dans une véritable enquête. Mais Stern n'imagine pas encore que les clés de cette affaire sont à chercher dans son propre passé…

Mon coin de tête d'août 2015...
Griffe blanche T3, Olivier Taduc et Le Tendre Serge

La Voie du sabre est le troisième et dernier volet de Griffe blanche, la série d'héroic fantasy de Serge Le Tendre et Olivier TaDuc.

Cet ultime épisode permet de comprendre l'histoire de Griffe blanche – une héroïne qui se sacrifie pour racheter les fautes de son frère. Obligée de suivre « la voie du sabre », la jeune femme, parfaitement formée au combat, finit par rejoindre la princesse du peuple Dragon. L'affrontement final enfin peut avoir lieu !

Mon coin de tête d'août 2015...
Bouffon, de Porcel et Zidrou

Après Les Folies Bergère, Zidrou et Porcel explorent le Moyen-Âge dans le conte Bouffon ! Un garçon, si laid qu'il est appelé « Glaviot », grandit heureux dans les geôles d'un château, sous la protection du tortionnaire des lieux. Que pourrait-il espérer de plus qu'être le bouffon éperdument amoureux de la belle Livia, la fille du Comte ? Par un miracle tout ironique dont Zidrou a le secret, cet être difforme se révèle capable de ressusciter les femmes par ses baisers… Mais qui acceptera de les lui rendre ?

Mon coin de tête de juillet 2015…

(function(i,s,o,g,r,a,m){i[‘GoogleAnalyticsObject’]=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,’script’,’//www.google-analytics.com/analytics.js’,’ga’); ga(‘create’, ‘UA-59476001-3’, ‘auto’); ga(‘send’, ‘pageview’);
Mon coin de tête de juillet 2015...

Aux moutons électriques…

Le sentiment de fer, de Jean-Philippe Jaworski

Retour au Vieux Royaume !

« J’ai quand même un ragot à vous servir, et du lourd ! Figurez-vous que ce n’est point avec moi que les elfes ont commencé à grenouiller dans les affaires de l’État. Bien loin de là ! Il y a deux bons siècles, déjà, au moment de l’Émancipation de Ciudalia, ils nous ont joué un tour à leur façon. Et les marles en tâtent tellement pour la barabille que l’un d’entre eux, sans même pointer son joli minois dans notre belle cité, nous a tous jetés dans une sacrée flanche ! Jugez-en par vous-même. »

En cinq nouvelles comme autant d’étapes dans l’histoire cruelle et tumultueuse du Vieux Royaume, le monde créé par Jean-Philippe Jaworski dans Janua Vera et Gagner la guerre — déjà des classiques de la fantasy.

Mon coin de tête de juillet 2015...
Véridienne. Récits du Demi-Loup T1, de Chloé Chevalier

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi.

Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Mon coin de tête de juillet 2015...
Chasse royale. Rois du monde T2, de Jean-Philippe Jaworski

Voici neuf ans que le haut roi Ambigat m’a admis à la cour du Gué d’Avara. Voici neuf ans que j’ai trouvé ma place parmi les héros bituriges.

Toutefois, quoiqu’il demeure redoutable, le souverain vieillit. Sa force vitale s’épuise et les royaumes de la Celtique déclinent. Nos troupeaux sont malades. Nos blés pourrissent sur pied. Les jeunes fils du souverain meurent… La disette et le mécontentement grondent au sein des tribus. Si les dieux se sont détournés du haut roi, que feront les chefs des nations clientes ? Certains ne rêvent-ils pas de renverser Ambigat, de s’emparer du pouvoir, de restaurer la prospérité ?

Et moi, Bellovèse ! Moi qu’Ambigat a jadis privé de son père et de son royaume ! Moi qu’Ambigat a naguère voué à la mort ! Moi qu’Ambigat a fini par admettre parmi les siens ! Quel parti épouserai-je ? Deviendrai-je un chasseur de roi ? Ou serai-je le jeune roi traqué par la meute ?

Jean-Philippe Jaworski a suivi des études de lettres et enseigne le français en lycée, dans la région de Nancy. Il a collaboré au magazine Casus Belli, créé Tiers Âge, un jeu de rôle gratuit sur la Terre du Milieu, et Te Deum pour un massacre, un jeu de rôle historique sur les guerres de religion. Après Janua Vera, son premier recueil de fictions, et Gagner la guerre, son premier roman devenu best-seller, il poursuit son remarquable chemin avec cette série celtique.

NB. Volume 1 sur 2 de Chasse royale, qui a du être découpé en deux volumes pour des raisons techniques.

Mon coin de tête de juillet 2015...

Chez Denoël, collection Lune d'encre

Le fossoyeur, d'Adam Sternbergh

«Tous les cimetières sont pleins, depuis longtemps.»
Il se fait appeler Spademan, le Fossoyeur, presque un nom de super-héros. Vous ne saurez jamais son vrai nom. Il a été éboueur. Un jour, il a trouvé un bébé dans un sac-poubelle. Quelques années plus tard, sa femme est morte dans la série d’attentats radioactifs qui a vidé New York de ses habitants.
C’était il y a longtemps : une autre vie.
Maintenant, Spademan est tueur à gages. Il est resté dans les ordures, mais son salaire a considérablement augmenté. Il n’est pas sexiste : homme, femme, il s’en fout. Vos raisons, il s’en fout. D’ailleurs, le fric aussi il s’en fout.
Et quand on lui demande de tuer la fille du richissime prédicateur T.K. Harrow, une gamine qui vient tout juste d’avoir dix-huit ans, il n’y voit aucun problème. Mais dans la toile de Harrow, pour la première fois de sa sinistre carrière, Spademan n’est pas la plus grosse araignée.

Mélange foudroyant de roman noir et de cyberpunk, au style sec comme du vieil os, Le Fossoyeur est un uppercut qui en dit long sur la tentation nihiliste. Dès parution, Hollywood en a acquis les droits d’adaptation cinématographique.

Mon coin de tête de juillet 2015...

Au Livre de poche…

L'affaire du tarot, de Pieter Aspe

À Bruges, personne n'a oublié l'affaire du tarot, une série de crimes ayant pour cibles hautement symboliques des membres respectables de l'Église, de l'armée et de l'État, tous exécutés de trois balles dans le corps. Les meurtres, jamais élucidés, étaient tous signés d'une mystérieuse carte de tarot… Vingt ans plus tard, le commissaire Van In et son fidèle inspecteur Versavel, qui traversent une période creuse, décident de reprendre l'enquête de zéro. À peine ont-ils accédé à certaines informations qui ne figuraient pas dans le dossier de l'époque que le meurtrier au tarot frappe à nouveau. Les policiers auraient-ils ouvert la boîte de Pandore ? Sur fond de guerre des polices, de sexe, de secrets de famille et de scandales institutionnels, un des meilleurs romans du maître flamand du suspense.

Mon coin de tête de juillet 2015...

Chez l'Atalante…

Vagabonds des airs, de Camille Brissot

Le monde avait été redessiné par une série de catastrophes climatiques, les courants marins et les vents modifiés. Les anciennes cartes devenues obsolètes, les aventuriers pouvaient renaître… L’avenir de Tom Werenfeld était tout tracé : second du capitaine Peck, il hériterait de la frégate Odorante et la ferait à son tour courir sur les océans… Mais à la veille de ses dix-huit ans, une impulsion soudaine le pousse à tout quitter pour partir à la recherche de la mystérieuse corporation des Sculpteurs de chair, chirurgiens aux talents légendaires, disparus depuis des années. Héritière d’une lignée d’artistes de cirque célèbres dans le monde entier, Ila Malaga avait, quant à elle, toujours été persuadée qu’elle marcherait dans les pas de sa mère. La mort accidentelle de cette dernière a bouleversé sa vie, transformant l’AeroCircus où elle a grandi en une triste prison. Aussi, lorsqu’elle croise la route de Tom, n’hésite-t-elle pas à partir avec lui à la recherche des Sculpteurs de chair, dont on dit qu’ils ont su créer des hommes ailés…

Mon coin de tête de juillet 2015...
Les dames blanches, de Pierre Bordage

Une étrange bulle blanche d’une cinquantaine de mètres de diamètre est découverte un jour dans une bourgade de l’ouest de la France. Elle attire et capture Léo, trois ans, le fils d’Élodie. D’autres bulles apparaissent, grossissent, et l’humanité échoue à les détruire. Leur activité magnétique de plus en plus importante perturbe les réseaux électriques et numériques, entraînant une régression technologique sans précédent.Seule l’ « absorption » de jeunes enfants semble ralentir leur expansion…La peur de disparaître poussera-t-elle l’humanité à promulguer la loi d’Isaac ? Mais peut-on élever un enfant en sachant qu’il vous sera arraché à ses trois ans ? Camille, qui a elle-même perdu un fils, et son ami Basile, d’origine malienne – ufologue de son état – vont essayer de percer le mystère des dames blanches afin d’éviter le retour à la barbarie.

Un livre poignant, dans lequel Pierre Bordage donne toute la mesure de sa passion pour les grands mythes fondateurs de l’humanité et sa haine des fanatismes.

Mon coin de tête de juillet 2015...
Espoir-du-cerf, d'Orson Scott Card

Palicrovol prit la cité d'Espoir-du-Cerf, tua le roi et s'empara du royaume en violant Asineth, sa fille héritière, sur l'autel du Grand Cerf. Faute de cruauté, on ne saurait être roi. Mais faute de compassion mérite-t-on d'être roi? Palicrovol lui fit grâce de la vie. Et la vengeance d'Asineth serait effroyable.

Trois cents ans s'écouleraient avant que naquît Orem, en qui les dieux enchaînés investiraient à son insu leur dernier espoir…

Conte cruel et flamboyant, Espoir-du-Cerf est un joyau noir dans l'oeuvre d'Orson Scott Card. Sa fascination pour la trame des destinées féroces y trouve les accents envoûtants des légendes.

Mon coin de tête de juillet 2015...
Skarabapur. Les seigneurs des tempêtes, T3, de Kai Meyer

Sous l’impulsion de Maryam et grâce aux étranges pouvoirs de Jibril, un garçonnet blême et sans âge, les Seigneurs des Tempêtes lancent une grande offensive contre une armée djinn qui marche sur Bagdad, au mépris de la vie des esclaves humains qui l’accompagnent.

Pendant ce temps, à Bagdad, Khalis, le magicien de la cour, entraîne Tarik et Sabatea jusqu’à Skarabapur, la ville de verre pétrifiée, aux confins du désert, où les djinns ont concentré le pouvoir du Troisième Vœu. Mais Tarik est-il seulement Tarik ? Le Fou aux Cicatrices semble avoir investi son esprit dans l’unique but de parvenir à Skarabapur, lui aussi.

Au terme d’un voyage périlleux, ils atteignent la ville, alors qu’une imposante tempête s’annonce. Le Troisième Vœu devient alors l’enjeu d’une lutte achar­née. De lui dépend la survie des djinns et de l’humanité. De lui, ou plutôt de celui qui s’en emparera le premier…

Mon coin de tête de juillet 2015...

Chez Mnemos…

Dragonhaven, de Robin McKinley

LE PREMIER LIVRE JEUNESSE DE MNÉMOS !

Le parc naturel de Smokehill et ses habitants légendaires.

Jake y vivra à 15 ans la plus extraordinaire des rencontres…

De celles qui bouleversent une vie pour toujours !
À travers l’amitié de Jake et son dragon, Robin McKinley explore les sentiments fort d’un adolescent vis à vis du monde, de son père, de la science et de l’humanité.

« D’une grande justesse sur les émotions, la biologie, le langage et les relations amour/haine entre la science et les humanités. Vraiment magnifique. » Kirkus Review

« McKinley décrit tellement bien son univers que ses lecteurs espèrent passer leurs prochaines vacances dans le parc naturel de Smokehill. » Publishers Weekly

Née en 1952 dans l’Ohio, lauréate du World Fantasy Award et du Mythopoeic Award pour son rôle éminent dans la fantasy contemporaine, Robin McKinley est surtout connue pour son travail de réécriture des mythes et fables classiques – La Belle et la Bête, Pégase et bien d’autres figures fondatrices du genre auxquelles elle confère une sensibilité toute personnelle.

Mon coin de tête de juillet 2015...

Chez Scrineo…

Enoch. La voie des oracles, T2, d'Estelle Faye

Poursuivis par les hommes d’Aedon, Thya, Enoch et Aylus fuient dans les terres barbares…

Sur les routes, les trois acolytes vont découvrir un monde très divers, coloré, fabuleux, où des magies et des mystiques plusieurs fois centenaires côtoient des aspirations farouches à la liberté. Un monde plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer.

Au cours de ce nouveau voyage, Thya et Enoch vont à nouveau être mis à l’épreuve, et se révéler, ou se perdre…. Avec, en fond, la menace grandissante d’Aedon, soutenu cette fois par un nouvel allié surnaturel…

Mon coin de tête de juillet 2015...

Chez Bragelonne…

L'héritier. Haut-Royaume T2, de Pierre Pevel

La Garde d’Onyx, garante de l’autorité du souverain, est en deuil. Après les derniers événements qui ont déchiré le Haut-Royaume, le prince Alan a pris le commandement de ces hommes, et nombreux sont ceux désireux de rejoindre leurs rangs. Mais la reine, aussi ambitieuse qu’impitoyable, est bien décidée à gouverner à la place de son époux mourant. Menacé par la guerre civile et les luttes de pouvoir, le Haut-Royaume ne cesse de se fragiliser… Les desseins du Dragon du Destin sont obscurs, mais finissent toujours par s’accomplir.

Mon coin de tête de juillet 2015...
La renégate. Les chroniques du magicien noir T2, de Trudi Canavan

Lorkin vit désormais au Sanctuaire, où il essaie de comprendre la société des Traîtresses et le fonctionnement de leur magie unique, car il les soupçonne de nourrir de sombres ambitions. De son côté, Sonea continue de chercher le renégat Skellin. Mais l’influence de ce dernier s’étend bien plus loin qu’elle le craignait. Au Sachaka, Dannyl a perdu le respect de l’élite locale et est préoccupé par l’arrivée du nouvel ambassadeur – un homme qu’il ne connaît que trop bien. Pendant ce temps, à l’université, deux novices s’apprêtent à rappeler à la Guilde que, parfois, l’ennemi le plus redoutable vient de l’intérieur…

Mon coin de tête de juillet 2015...
La moitié d'un monde. La mer éclatée T2, de Joe Abercrombie

Parfois, les filles sont bénies par la guerre. C'est le cas d'Épine. Espérant venger la mort de son père, elle ne vit que pour se battre. Mais la voilà accusée de meurtre par l'homme qui lui a appris à tuer. C'est alors que Yarvi, ministre du Gettland et maître de la manipulation, lui propose un marché qu'elle ne peut refuser. Contrainte de prendre part à ses manipulations politiques, Épine va traverser la moitié du monde en quête d'alliés contre l'impitoyable Haut Roi. Accompagnée d'un guerrier qui déteste la violence, elle découvre aussi le prix du sang et l'art de la tromperie. Épine ne serai-elle qu'un pion pour les puissants, ou parviendra-t-elle à tracer son propre chemin ?

Mon coin de tête de juillet 2015...

Chez Fleuve…

Pandemia, de Franck Tilliez

Comme tous les matins, Amandine quitte sa prison de verre stérile pour les locaux de l’institut Pasteur. Sa mission du jour : se rendre à la réserve ornithologique du Marquenterre, en baie de Somme, pour y procéder à des prélèvements sur trois cadavres de cygnes.

Le même matin, les corps d’un homme et de son chien sont retrouvés dans les feuilles mortes de la forêt de Meudon. Mais la scène semble improbable, et d’autres ossements sont bientôt repêchés dans les eaux de l’étang voisin.

Pendant ce temps, les cas de grippe se multiplient dans toute la région. Un virus à la souche non identifiée, coriace au point d’en être mortel, et capable de faucher les hommes les plus robustes, comme certains increvables du 36, quai des Orfèvres.

Pour cette nouvelle affaire qui va les mener jusqu’en Pologne, sous l’eau mais aussi dans les airs, Sharko et Lucie vont devoir affronter le plus monumental des enjeux : la préservation de l’espèce humaine.

Mon coin de tête de juillet 2015...

Chez Glénat…

Pépin Cadavre T1, de Caramantran

Le jeune Sebastian Melmoth est un détective de l’étrange ! Son agence occulte, « Pépin Cadavre », a pour mission de chasser les esprits du monde parallèle d’Asper qui sèment la panique dans le monde réel. Et grâce à sa large connaissance des remèdes, de la science et de la magie, il n’y en a pas beaucoup qui lui résistent ! Sauf que Sebastian déchante un peu lorsqu’il apprend qu’il va devoir renvoyer le redoutable Caramantran : un esprit divin qui, à l’approche de flammes, devient force primitive, chaos et renaissance brute par la désolation… tout un programme !

Avec Pépin Cadavre, la collection « Tchô! L’aventure… » inaugure ici un nouveau héros courageux et attachant qui évolue dans un univers fortement inspiré des œuvres de Miyazaki, empreint de fantastique, de créatures étranges et de mystères !

Mon coin de tête de juillet 2015...
Gigantomachia, de Kentaro Miura

Dans la mythologie grecque, la Gigantomachie narre la lutte épique des Dieux, menés par Zeus, contre la révolte des géants, frères des Titans et fils de Gaia. Dans ces récits, Zeus remporte la victoire en faisant notamment appel à Héraclès, car seul un humain pouvait battre les géants.
Kentaro Miura, auteur du mythique Berserk, s’empare de cette légende et livre ici un récit similaire qu’il s’amuse à placer néanmoins 100 ans dans le futur. Delos, un ex lutteur, mené par Prome, une mystérieuse jeune fille, se voit transporté dans l’avenir afin de lutter contre les forces insectoïdes du géant Alcyon.
Ce one-shot, créé en 2013, est la première réalisation de l’auteur hors Berserk depuis 20 ans. On y retrouve tout son talent, maturé de ses décennies de travail sur sa série principale, tant dans la conduite de l’histoire que dans la créativité du dessin.

Mon coin de tête de juillet 2015...

Chez Kana…

Black Butler artbook, de Yana Toboso

Cet artbook est constitué d’images issues du manga mais aussi des dessins de la jaquette japonaise, des réalisations de Yana Toboso pour des événements ainsi que des dessins créés spécialement pour la fabrication de goodies.

La fin de l’artbook comporte une explication de l’auteure sur la réalisation de chaque dessin !

Mon coin de tête de juillet 2015...
Black Butler book of circus T1, de Yana Toboso

Partout où le cirque de l’Arche de Noé passe, des enfants disparaissent. Afin d’apaiser le chagrin de la reine Victoria lié à ces disparitions, le limier de la reine, Ciel, et son fidèle diable de majordome sont sur l’affaire. Maintenant que ce mystérieux cirque arrive à Londres, le temps est venu pour nos deux compagnons d’y effectuer une petite visite.

Mon coin de tête de juillet 2015...
Seraph of the end, T2

Yûichiro est enfin devenu aspirant soldat de la brigade Gekki.
Il se retrouve cependant dans la même classe que le fougueux Kimizuki qu’il va devoir affronter afin d’obtenir une arme démoniaque de rang supérieur ! D’autre part, Mikael, qui était supposé mort, réapparaît ! Est-il du côté du bien ou du mal ?!