[Rendez-vous littéraire] C’est lundi #89

Cette semaine fut pour moi très plaisante d’un point de vue lecture. Les pages de ma liseuse ont bien tourné tandis que je numérisais ou que je faisais mon sport, ma lecture papier m’a donné entière satisfaction, ou presque. Les récits étaient plaisants, haletants, accrocheurs et dépaysants, alors que demander de plus ?

Ce que j’ai lu la semaine dernière

Les anges oubliés, de Graham Masterton

Ce fut un Masterton de bon niveau, malgré quelques erreurs de traduction et une édition que j’aurais préféré un tantinet plus soignée. En tout cas, j’ai préféré ce roman-ci au précédent, Ghost virus, qui avait tendance à virer au grand n’importe quoi sur la fin. Mais voilà, après avoir vécu une semaine haletante au rythme d’égouts putrides et de fœtus malformés cannibales, il me fallait quelque chose d’un peu moins nauséabond…

Ce que je lis cette semaine

En papier : Les marches du Levant, de Leafar Izen

Une Terre au ralenti. Une héroïne déterminée. Une épopée inoubliable.

Trois cents ans. C’est le temps que met la Terre pour tourner sur elle-même. Dans le ciel du Long Jour, le soleil se traîne et accable continents et océans, plongés tantôt dans une nuit de glace, tantôt dans un jour de feu. Contraints à un nomadisme lent, les peuples du Levant épousent l’aurore, les hordes du Couchant s’accrochent au crépuscule.

Récemment promue au rang de maître, l’assassine émérite Célérya accepte un enrôlement douteux dans le désert de l’est. Là, sans le vouloir, elle contribue à l’accomplissement d’une prophétie en laquelle elle n’a jamais cru.

Un domino vient de tomber ; les autres suivront-ils ?

En ebook : Les larmes d’Artamon. T1, Seigneur des neiges et des ombres, de Sarah Ash

Gavril Andar mène dans le Sud une vie paisible… jusqu’au jour où de féroces guerriers viennent bouleverser cette sérénité. Ramené de force dans le royaume hivernal d’Azhkendir, il apprend que le roi, son père qu’il n’a jamais connu, a été assassiné, et que dans ses veines coule le sang brûlant du Drakhaoul.
Dès lors, le destin du jeune Gavril est scellé. Prisonnier de Kastel Drakhaon, cerné pas les glaces, il est censé venger la mort de son père. Mais le jeune homme doit lutter pour garder son âme humaine et retenir les sombres instincts qui menacent de s’emparer de lui. Car être Drakhaon ne signifie pas seuleument accéder au trône d’Azhkzndir: cela implique de devenir un guerrier-dragon, d’un puissance extraordinaire… et de puiser dans le sang d’innocents pour survivre!

Ce que je vais lire ensuite

Et vous, que lisez-vous cette semaine ?

2 réflexions sur “[Rendez-vous littéraire] C’est lundi #89

Répondre à Light And Smell Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s