[Feuillets métalliques] #1, Les dossiers d’août 2020

Feuillets métalliques

Les dossiers d’août 2020

Hello !

Je sais que beaucoup de lecteurs d’imaginaire apprécient également la musique metal. En tout cas, c’est mon cas, et je connais un paquet de personnes qui partagent ce combo de goûts. Et puis cela fait deux ans déjà que je suis secrétaire de rédaction pour Metallian magazine, deux ans que je relis les articles des autres journalistes sans en écrire moi-même. Je trouvais donc sympa l’idée de passer de l’autre côté du rideau, et de vous proposer un nouveau type d’article sur ce blog, pleinement axé sur la musique metal, ses nouveautés, mais aussi sur le lien existant entre metal et littérature.

Chaque mois, j’essaierai de faire un topo sur ce qui sorti le mois précédent, d’établir un top des sorties qui valent vraiment la peine d’y jeter une oreille, puis de vous présenter différents tops et flops, notamment au niveau des artworks, qui peuvent être magnifiques comme parfaitement merdiques… Vous aurez droit aussi à l’ensemble des playlists reprenant les titres du mois, de façon la plus exhaustive possible.

Et puis parfois, il y aura des articles plus thématiques, tournant autour d’un auteur ou d’une œuvre et de la façon dont ces thèmes sont traités dans la musique metal. Il y en a déjà un en préparation, mais chut ! C’est une surprise pour plus tard !

Mon top metal d’août 2020

En ce mois d’août, il y avait du lourd, avec des sorties très attendues, notamment le dernier Batushka, pour lequel j’avais très peur d’être déçue, et qui au final reste parfaitement dans la veine du tout premier album. En black, j’ai découvert les excellents Cultus Profano et Panzerfaust, vraiment à écouter. En death, c’est Orbit Culture qui sort assez bien du lot, et bien sûr, le très attendu album de Incantation, qui est toujours aussi bon. Gojira m’ont quant à eux surprise avec une pochette plutôt colorée, mais au final leur son reste inégalable, et l’album est une vraie tuerie. Le nouveau Napalm Death se laisse également écouter.

Dans les albums attendus, notons également la nouvelle galette de Seether, très plaisante, ainsi que le nouvel Ulver, planant à souhait. Metallica, bien sûr, avec son second album live enregistré en présence d’un orchestre symphonique. Rien de nouveau sous le soleil, mais c’est toujours agréable à (ré)écouter. Oceans Of Slumber a semblerait-il pris du poil de la bête avec leur nouveau single, ils affirment leur style unique pour notre plus grand plaisir.

Dans les autres genres, j’ai noté les albums d’Avatar (à la pochette douteuse), Ost+front dans un genre gothique industriel, Egregor avec des accents orientaux, Brimstone Coven dans un genre plus stoner, Nightmare qui est le groupe de mon rédacteur en chef et qui vient juste de changer de chanteuse, et Apocalyptica qu’on ne présente plus, qui reviennent avec un nouveau single où figure Lzzy Hale, la volcanique chanteuse de Halestorm.

Les artworks les plus waouw

Les artworks les plus moches

Les artworks les plus dark

Les artworks les plus gores

Mis à part la pochette de Pharmacist tout en dessous, je trouve que les artistes ne se sont pas trop lâchés ce mois-ci.

Les artworks les plus kitsch

Mon petit favori ? L’artwork de Unleash The Archers, tout en bas à droite !

Les artworks les plus « what the fuck?! »

Ici, je n’ai rien compris à ce que l’artiste essayait de nous transmettre… Certains devraient faire autre chose que du graphisme, comme c’est le cas pour cette « superbe » pochette de Vömit, très hétéroclite dans son genre. Ou pire, celle de Slammed Into Oblivion, ma favorite de ce top, qui m’a réellement fait hurler de rire. D’autres n’ont peut-être pas compris que le principe était de faire vendre l’album et non de faire fuir le client. D’autres encore doivent avoir fumer la moquette du living. Quoi qu’il en soit, tout ça est très subjectif, mais très bof quand même, à mon sens.

Le « cover » le plus surprenant

Avez-vous reconnu le thème de Mulan, de Disney ? Eh oui, en metal, même Disney est susceptible de se faire ravaler la façade !

Petit florilège des titres/concepts les plus « what the fuck »…

Le concept le plus bizarre que j’ai rencontré en ce mois d’août nous vient du groupe Amateur Podiatry. Rien qu’au nom du groupe, on devine qu’il y a anguille sous roche. Le titre de l’album, Pedicurious, nous met la puce à l’oreille pour de bon, ce que les pistes de l’album nous confirmeront… Eh oui, c’est un pur concentré de fétichisme des pieds !

Quant à la palme du titre le plus « what the fuck », elle est remportée haut la main par le groupe Rotten Necrosis avec son titre culte « Killed by a mummy fart ». Oui, oui, vous avez bien compris, « tué par un pet de momie », ça c’est de la poésie !

Toutes les playlists des nouveautés du mois écoulé…

Black metal

Death metal

Thrash metal

Metalcore/deathcore

Heavy/hard rock/power

Et tous les autres !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s