C’est lundi, que lisez-vous? #72

c'est lundi_banner

Comme d’habitude, le rendez-vous du « C’est lundi… » est organisé par Galléane. Vous pouvez retrouver tous les billets sur son blog en cliquant sur le lien ^^ Le principe est très simple, il faut répondre à trois questions, chaque lundi:
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
ob_f1db21_ob-87907a-ob-e4af08-ob-32a13f-ob-b02a3
Cette semaine fut meilleure pour moi d’un point de vue lecture! Je n’ai pas lu de gros romans, mais plutôt deux ouvrages plus courts, dont un des plus satisfaisants! Un album qui, je crois, sera un de mes gros coups de cœur 2018… Quant au roman, il était assez court, presque une novella à mon sens, et je pense qu’il aurait mérité d’être plus fouillé, car il y avait quelques éléments sympas que j’aurais aimé voir mieux développés. 
J’ai commencé ma semaine sur les chapeaux de roues malgré la fatigue du weekend (qui n’est décidément jamais fait pour se reposer!), avec un roman d’apparence steampunk dont le début est très prometteur (voir mon article « Premières lignes #3 » publié tout à l’heure et « Mardi sur son 31 #7 » publié demain). 
Sinon, le lancement de mon challenge Objectif Imaginales 2018 se fait doucement, très doucement, mais sûrement! Il y a du neuf, puisque les organisateurs du festival m’ont proposé des lots pour les meilleurs chroniqueurs… Mais je vous en parlerai très bientôt dans un nouvel article!

Ce que j’ai lu la semaine dernière

Les maudits, d’Elian Black’mor

Maudits1_BlackmorTout cela me semblait impossible voire même impensable, et pourtant… »
Au terme de sa quête des dragons, Elian Black’Mor arrive à Londres. Là, il va découvrir que derrière le voile des apparences se cachent de ténébreux secrets… Découvrez l’envers du décor des célèbres parcs de la capitale du Royaume-Uni ! Dans le fog victorien, il existe des portes où mythe et réalité fusionnent… Et plus spécifiquement au parc des chimères : un endroit nimbé de magie où les enfants de Pan, lycans, hydres et autres titans, ont trouvé refuge.

The pink tea time club, de Cécile Guillot

PinkTeaTimeClub_GuillotLottie est une jeune Londonienne bien sous tous rapports, même si elle préfère s’informer des dernières modes plutôt que d’apprendre les convenances d’une future femme à marier.
Cependant, lorsque des engeances monstrueuses sorties tout droit d’une dimension parallèle s’attaquent à elle au cours d’une promenade, la lady saute sur l’occasion de chambouler son quotidien.
Mise au parfum par Mr Rabbit, un jeune horloger garant de la fermeture de ces portails, Lottie décide de partir à l’aventure. Dans son empressement passionné, elle embrigade sa sœur et sa meilleure amie avec lesquelles elle forme désormais le Pink Tea Time Club. Un groupe de lecture, en apparences, où l’on parle monstres, créatures fantastiques, royaumes féériques et autres mondes. Pour la soif de découverte, pour sauver Londres mais surtout, pour passer le temps. 
En toute bienséance, cela va de soi…

Ce que je lis cette semaine

GrandSiècle1_HéliotL’ambitieux lieutenant de frégate Baptiste Rochet présente au jeune Louis XIV une étrange météorite sphérique, rapportée de son dernier périple en mer. Médusé, le mathématicien et penseur Blaise Pascal y trouve alors une terrifiante source d’inspiration. Ses découvertes bouleverseront à tout jamais le destin du Roi-Soleil et de son royaume, ainsi que les vies d’une fratrie tentant d’échapper à la misère et impliquée bien malgré elle dans les drames à venir.
Nobles comploteurs, inventions géniales de Pascal, imprimeurs libellistes, malfrats sans pitié de la cour des Miracles et mousquetaires désenchantés peuplent le théâtre d’un monde sur le point de basculer dans un Grand Siècle futuriste, entre ombre et lumière, entre la terre et les étoiles.

Ce que je vais lire ensuite

RoyaumeDeVent_DelSocorro1596. Deux ans avant l’édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion, Marseille la catholique s’oppose à Henri IV, l’ancien protestant. Une rébellion, une indépendance que ne peut tolérer le roi. À La Roue de Fortune se croisent des passés que l’on cherche à fuir et des avenirs incertains : un chevalier usé et reconverti, une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un couple de magiciens amoureux et en fuite, et la patronne, ancienne mercenaire qui s’essaie à un métier sans arme. Les pions sont en place. Le mistral se lève. La pièce peut commencer.

 

ob_f1db21_ob-87907a-ob-e4af08-ob-32a13f-ob-b02a3

Sur le blog cette semaine

C’est lundi, que lisez-vous? #71c'est lundi_banner

Premières lignes #2

couv65278513

Top Ten Tuesday #42

TopTenTuesday

Bilan du mois de février 2018

leilan,-tome-1---les-yeux-de-leilan-51286-264-432

Challenge Objectif Imaginales 2018 : présentation

OI2018_Logo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s